Les petites et les grandes histoires des poules 2010

Autres informations / 16.05.2010

Les petites et les grandes histoires des poules 2010

SPÉCIAL POULES D’ESSAI        

LES ENJEUX DE LA CORDE

Lorsque la lice est à 0, les places à la corde ont une

importance capitale sur les 1.600m Grande Piste de Longchamp. En effet, les

concurrents s’élancent juste avant le grand tournant. Dès lors, les chevaux à

l’extérieur doivent parcourir beaucoup plus de distance que ceux qui serrent le

rail.

Lorsqu’il y a beaucoup de partants, comme dans la Poule

d’Essai des Poulains cette année, les numéros à l’extérieur et les attentistes

sont désavantagés. Dans la Poule d’Essai des Pouliches, cela devrait être moins

gênant, car elles ne sont que dix au départ. Enfin, on rappellera l’importance

de tenir le rail dès la fausse ligne droite, qui offre le "tapis

roulant" de la corde.

 

LE QUINTÉ DANS LA POULE ?

Il est dommage que la Poule d’Essai des Poulains, qui a

réuni seize partants, n’ait pas été choisie pour être support du Quinté +.

En effet, il est important d’intéresser les turfistes aux

bonnes épreuves qui réunissent de bons chevaux, lorsque l’occasion se présente

plutôt que choisir de façon automatique le gros handicap du jour. Il y a deux

ans, le Prix Jean Prat (Gr1) avait été choisi pour être support du Quinté + et

cela avait été un choix avisé. Prendre ce type de courses comme support d’un

jeu populaire permet ainsi de créer un peu de culture hippique dans la

population turfiste.

 

DE LA POULE D’ESSAI AU "JOCKEY CLUB"

Depuis que le Jockey Club a été ramené sur 2.100m en 2005,

deux lauréats du classique cantilien avaient pris part à la Poule d’Essai des

Poulains auparavant.

Il s’agit de Shamardal, lauréat des deux courses en 2005, et

de Le havre, deuxième à Longchamp l’an dernier. Cette année, huit poulains de

la Poule sont également engagés dans le Jockey Club. Il s’agit de Rajsaman,

Siyouni, Shamalgan, Lope de Vega, Buzzword, Boltcity, Royal Bench et Zazou.

 

ZAZOU LE PREmIER ALLEmAND DANS LA POULE

Le protégé de Mario Hofer, Zazou (Shamardal), est, depuis

1980, le premier candidat allemand à prendre le départ de la Poule d’Essai des

Poulains (Gr1). Il faut remonter en 1999 pour se rappeler de la candidature

d’un cheval allemand dans l’une des deux épreuves des Poules d’Essai, avec

Noble Pearl (Dashing Blade), la protégée de Wilfried Kujath, qui n’a pas pu

jouer le moindre rôle dans l’épreuve des pouliches.

 

DES 1.000 GUINÉES à LA POULE D’ESSAI

Special Duty tente de marcher sur les traces de miesque et

Ravinella (également entraînée par Christiane HeadMaarek), dernières auteures

du doublé Guinées Poule d’Essai, respectivement en 1987 et en 1988. Comme

elles, Special Duty dispose de deux semaines entre ces deux courses. Depuis,

deux lauréates des Guinées sont venues courir la Poule d’Essai. En 1992,

hatoof, qui avait également eu deux semaines de repos, terminait sixième à

Longchamp. Et, en 2007, Finsceal Beo terminait pour sa part deuxième à

Longchamp. Il avait fallu une grande Darjina et un Christophe Soumillon

excellent pour venir lui prendre une tête sur le poteau. Mais, à l’inverse des

autres, Finsceal Beo n’avait eu qu’une semaine entre les Guinées et la Poule

d’Essai.

 

DES "RECLAmERS" AUX CLASSIQUES

Deux pouliches au départ de la Poule d’Essai sont passées

par les "réclamers". Il s’agit d’Ayun Tara, lauréate des trois

courses à réclamer de suite à 2ans et depuis placée de Gr3, et de Liliside,

deuxième d’un réclamer à Bordeaux à 2ans et depuis double gagnante de Listed.

Ayun Tara avait changé d’entourage lors de son dernier succès dans un réclamer,

alors que Liliside, défendue par son propriétaire, n’avait pas changé

d’environnement.