Lone cat, membre de la dream team du prix du mont-de-pô

Autres informations / 21.05.2010

Lone cat, membre de la dream team du prix du mont-de-pô

PARTANTS  

CHANTILLY, Vendredi

Prix du Mont-de-Pô (A)

Parmi les six 2ans au départ du Prix du Mont-de-Pô (A), deux

prétendants se présentent invaincus : Lone Cat (One Cool Cat) – représentant la

casaque de l'Écurie Dream with Me et Dream Catcher (Della Francesca).

Le jour de ses débuts à Chantilly, Lone Cat – issue de la

famille de la bonne Passionaria (Beldale Flutter), qui a remporté un Gr2, et de

Kanmary (Kenmare), qui, elle, a remporté un Gr3 sur 1.000m à Longchamp –

n'attirait pas vraiment l'attention. Pourtant, ses premiers pas en compétition

se sont soldés par un succès convaincant. Pas très grande, elle a prouvé

qu'elle ne manquait pas de vitesse, venant en deux fois pour inscrire son nom

au palmarès du Prix Caravelle (B). « Elle n’a pas beaucoup de physique, mais

c’est un régal de l’entraîner, expliquait son mentor, Yves de Nicolay. Elle a

tout compris tout de suite à l’entraînement. C’est une perle. Elle a été un peu

par à-coups aujourd'hui, mais c’est normal, elle débutait. ». Ce jour là, Lone

Cat dominait plusieurs pouliches qui avaient déjà débuté, dont Ulivate

(Poliglote) qu'elle retrouve ici, affichée troisième après avoir triomphé sur

la piste de Maisons-Laffitte.

 

Dream Catcher, la "griffe" de Didier Guillemin

Redoutable depuis le début de l'année avec la jeune

génération, Didier Guillemin présente Dream Catcher, le seul mâle au départ.

Paré de la casaque de Madame Francis Montauban, ce poulain débarque en région

parisienne auréolé de deux victoires obtenues sur l'anneau de Bordeaux-Le

Bouscat. Le 17 avril, le jour de ses débuts, il bouclait les 1.000m du tracé

dans un temps quasi-similaire à celui enregistré par Lone Cat en début de mois

à Chantilly et il avait surclassé ses adversaires en s'imposant par six

longueurs.

 

Réalisatrice brigue la palme de la meilleure actrice

Présentée par Robert Collet, Réalisatrice (Numerous) semble

également en mesure de jouer les premiers rôles. Cette sœur de Rouvres (Anabaa)

– lauréat du Prix Jean Prat (Gr1) – s'est emparée d'une encourageante deuxième

place lors de ses débuts, le 10 mai, sur ce parcours. À trois longueurs

toutefois de l'estimé Tin Horse (Sakhee). Le "hic" viendra peut-être

de l'intervalle entre aujourd'hui et sa dernière course : elle a eu une semaine

de moins de récupération par rapport aux deux candidats invaincus.