Prince oui oui, prêt à suppléer bel la vie

Autres informations / 29.05.2010

Prince oui oui, prêt à suppléer bel la vie

Guillaume Macaire avait prévu de faire l’impasse sur le Prix

de Longchamp (Gr3) avec Bel la Vie (Lavirco), lauréat des trois dernières

courses préparatoires au Prix Alain du Breil (Gr1). « Il va aller directement

sur le Prix Alain du Breil. J’aime autant qu’il arrive avec un maximum de

fraîcheur plutôt que de courir la dernière préparatoire. » Bel la Vie n’offrira

pas le Prix de Longchamp à ses propriétaires, la famille Papot, mais c’est ce

que pourrait faire Prince Oui Oui (Poliglote), le lauréat du Prix Cambacérès,

qui vient de rassurer son entourage en prenant la troisième place du Prix

Amadou (Gr2). Son entraîneur, Philippe Peltier, avait réalisé quelques réglages

qui se sont montrés concluants. Il nous avait aussi confié que le cheval a

besoin de beaucoup courir pour revenir en forme et retrouver le niveau qui

était le sien l’automne dernier. Il est sur la bonne voie et peut poursuivre le

cours des victoires de Groupe chez les 4ans sur les balais pour la casaque à

damiers vert et bleu. L’année dernière, c’est le très regretté Rendons Grâce

(Video Rock) qui avait remporté cette épreuve avant d’être sacré dans le Gr1 du

mois de juin.

 

Les quatre poursuivants de Bel la Vie

 

 

Les quatre premiers poursuivants de Bel la Vie dans le Prix

Amadou se retrouvent dimanche. Solix (Al Namix) et Prince Oui Oui avaient lutté

à plusieurs longueurs du lauréat pour la deuxième place, tandis que figuraient

beaucoup plus loin les pouliches mood (Laveron), ??JDG Jumping Star ? et Arrêt

Station (Johann Quatz). Les deux premiers nommés s’annoncent comme les chevaux

de la course et les précipitations tombées tout au long de la semaine ne

devraient pas les désavantager. Le protégé de Guy Cherel, Solix, qui a débuté

cet hiver à Pau, trouve l’occasion de renouer avec la victoire, il sera

accompagné de son compagnon de box, Salder Roque (Muhtathir), qui a chuté à

l’avant-dernier obstacle du Prix Amadou, alors qu’il semblait plein de

ressources. « j'aurais bien aimé le voir finir son parcours car il semblait

aller en roue libre et c'est un cheval "au bouton" », nous avait

déclaré son mentor.                  

 

Président José retrouve les balais Plus revu à Auteuil

depuis sa quatrième place dans le Prix Cambacérès (Gr1), Président José

(Slickly) n’a été vu cette année qu’en steeple-chase et sur la piste d’Enghien.

En l’absence de Bel la Vie, qui fait l’impasse, et Kauto Stone (With The Flow),

passé sur le steeple, le lot de ce Prix de Longchamp s’est quelque peu creusé. Président

José bénéficie alors d’une bonne chance, en se référant à ses performances

réalisées à l’âge de 3ans.

 

Top Ling, des handicaps aux Groupes

Lorsque l’on regarde la musique de Top Ling (Ballingarry),

on est automatiquement séduit. Le pensionnaire d’Arnaud Chaillé-Chaillé n’a

jamais conclu un parcours plus loin que troisième. Toutefois, Top Ling va se

frotter pour la première fois à l’élite. Il reste sur un succès dans le Prix

Gaston Branère (L), un gros handicap, support de Quinté. En position d’attente

tout au long du parcours, il avait fait parler sa pointe de vitesse pour

disposer nettement de ses rivaux. Auparavant, il avait pris la deuxième place

d’une épreuve similaire, dans laquelle il devançait de peu Lucky to Be

(Poliglote), qui portait cinq kilos de plus que lui. Les deux chevaux royannais

se retrouvent dans ce Gr3, mais cette fois-ci, Lucky to Be, qui est un cheval

très compliqué, va s’engager avec un kilo de moins que Top Ling.