Red anthem profite de son expérience pour s’imposer

Autres informations / 13.05.2010

Red anthem profite de son expérience pour s’imposer

RÉSULTATS

LYON-PARILLY, JEUDI

Prix Théodore Ravier (G)

Red anthem (Singspiel) était l’un des poulains les plus

expérimentés du Prix Théodore Ravier (G) et a profité de ce paramètre pour

ouvrir son palmarès. Le protégé d’Henri-Alex Pantall a triomphé de haute lutte

devant l’inédit Smooth Sailing (Bering), qui a réalisé de très bons débuts, se

montrant très appliqué durant le parcours. Red Anthem restait sur une bonne

tentative à Chantilly, où il avait pris la quatrième place d’une "D".

Il se serait d’ailleurs classé troisième si son jockey ne s’était pas relevé à

cinquante mètres du but. Il était dominé ce jour-là par des chevaux estimés.

Deuxième de l’épreuve, Kazzene (Cozzene) devrait s’engager dimanche dans le

Prix Hocquart (Gr2), une préparatoire controversée du Prix du Jockey Club

(Gr1). Smooth Sailing, le dauphin de Red Anthem ce jeudi à Lyon-Parilly,

n’était pas tout à fait inédit puisqu’il s’était engagé dans une course Afasec

le 15 avril à Longchamp. Une épreuve dans laquelle il s’est classé deuxième de

prince bishop (Dubawi), qui a pris la même deuxième place lors de ses débuts

officiels à Chantilly. En retrait des deux premiers, c’est cartésien (Danehill

Dancer), le pensionnaire de Robert Collet, qui a pris la troisième place. Il

s’était auparavant classé cinquième de l’important Prix Juigné (F) à Longchamp.

 

le frère d’Hanami

Élevé outre-Manche, Red Anthem est né de Russian Rose

(Soviet Lad), une jument honnête en compétition mais qui s’est révélée

excellente génitrice. Elle est la mère de deux chevaux black type, Hanami

(Hernando), une jument qui a ouvert son palmarès en débutant à 2ans et qui a

remporté une Listed la même année. À 3ans elle s’est imposée au niveau Groupe

en remportant les Pretty Polly Stakes (Gr2 à l’époque) et avait peu avant pris

la cinquième place des 1.000 Guinées (Gr1) à Newmarket. Red Anthem est aussi le

frère de Dubai Rose (Dubai Destination), une jument déjà entraînée par

Henri-Alex Pantall, qui a aussi ouvert son palmarès sur la piste de

Lyon-Parilly, avant de remporter une Listed en Allemagne. Elle a également

remporté le Derby suisse l’an dernier.

Russian Rose est la sœur de cure the blues (Phardante), la

mère de la triple lauréate de Listed en obstacle change partner (Turtle

Island), qui est ensuite devenu la génitrice de Jamal malik (Lavirco), lauréat

de l’importante course de débutants à Auteuil, le Prix Wild Monarch (L).