Remember rose : deuxième round

Autres informations / 29.05.2010

Remember rose : deuxième round

Auteuil, dimanche – Gras Savoye Grand Steeple-chase de Paris

(Gr1)

Lorsque nous avons rencontré Jean-Paul Gallorini, chez lui,

jeudi matin, il comparait le Gras Savoye Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) –

et plus largement la discipline du steeple – à la boxe. Dans les deux sports,

on prend des coups et seuls les plus costauds, les plus motivés, ceux au moral

d'acier se relèvent et poursuivent le combat. L'entraîneur mansonnien

présentera Remember Rose (Insatiable) dans la grande épreuve, dimanche, et le

tenant du titre sera aussi le favori. Celui que ses "proches" appellent

"nounours" devra sortir les griffes. Directs, crochets, uppercuts,

esquives, jeu de jambes, il affrontera non pas un, mais plusieurs adversaires

de taille. Et c'est bien là la grosse différence avec la boxe. Sur un ring, le

favori doit se concentrer sur un unique challenger. En piste, Remember Rose

devra déjouer les plans de plusieurs adversaires. L'imposant gris de Jean-Paul

Sénéchal, Louping d'Ainay (Saint Preuil), sera son plus sérieux rival. Certes,

ce sportif-là a connu des problèmes de jambes, mais il est revenu au mieux de

sa forme et lorsqu'il est au top, il est redoutable. Doumaja (Cadoudal),

vainqueur de deux des quatre préparatoires au "Grand Steeple" et

notamment de la dernière, le Prix Ingré (Gr3), ne possède pas le palmarès de

ses rivaux, qui évolue chez les "poids lourds", et lui aussi a eu des

soucis de santé, mais il est en grande forme ainsi que l'ensemble de l'écurie

"Cherel". L'entraîneur n'aura pas moins de quatre représentants dans

l'épreuve pour tenter d'épingler le "Grand Steeple" à son tableau de

chasse pour la première fois de sa carrière.

Enfin, il est impossible de parler du "Grand

Steeple" 2010 sans évoquer la participation de la petite princesse

d'Auteuil, Princesse d'Anjou (Nononito). Cette autre représentante de Jean-Paul

Sénéchal aura à cœur de réaliser le triplé dans le "Grand Steeple".

Cette année, elle n'a certes pas encore montré qu'elle était restée la jument

que le public d'Auteuil aime tant, mais elle a déjà pris des coups, a connu une

longue et dure carrière, et a montré qu'elle était capable d'encaisser.

Comme tout sportsman le souhaite à chaque compétition dans

tous les sports au monde : que le meilleur gagne !

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.