Carte blanche a… david powell

Autres informations / 14.06.2010

Carte blanche a… david powell

David Powell revient dans nos colonnes sur le Prix du Jockey

Club et son lauréat, Lope de Vega, fils du premier gagnant du "Jockey

Club" nouvelle version, Shamardal.

« C'est tout de même une belle lapalissade que de soutenir

que la victoire d'un fils de Shamardal dans le Prix du Jockey Club justifie la

modification de la distance. Les chiens ne produisant pas des chats, quelle que

soit la distance d'une course, la probabilité qu'un lauréat transmette son

aptitude à un rejeton pour qu'il gagne dans le même registre existera. Si le

"Jockey Club" se disputait maintenant sur 1.000m, 4.000m ou même sur

2.400m, il y aurait une bonne chance pour que chaque vainqueur engendre des

produits ayant ses aptitudes et qui seraient donc candidats à la même épreuve !

Il ne faudra pas non plus invoquer le nombre de partants

comme gage de qualité, bien au contraire : plus c'est ouvert, plus il y a de

candidats (voir les handicaps) ... »

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.