Les dernières nouvelles du "jockey club

Autres informations / 06.06.2010

Les dernières nouvelles du "jockey club

CRISPIN DE MOUBRAY : « JE N'AI PAS DE CHANCE EN CE MOMENT

AVEC LE TIRAGE DES NUMÉROS À LA CORDE ! »

La ???JDG Rising Star ??Lope de Vega (Shamardal) n’a pas été

chanceux lors du tirage au sort des places à la corde. Il a hérité du numéro 20

sur 23, lui qui, dans la Poule d’Essai (Gr1) s’était élancé de la stalle 15,

sur 16. Cela ne l’avait pas empêché de gagner. Samedi à Longchamp, Crispin de

Moubray, manager du Gestüt Ammerland, nous disait : « Il faut faire avec, on ne

peut pas faire autrement. On verra ce que cela donne, mais on ne va pas se

déclarer non partant à cause de cela. Je n’ai pas de chance en ce moment lors

des tirages des places à la corde. Mardi, au Lion-d’Angers, Catalina Sunrise a

tiré le 13 sur 13 dans le Prix Urban Sea (L)…. »

 

MYRIAM

BOLLACK-BADEL : « NO COMMENT »

Il fallait bien un cheval qui s’élance de la stalle 23. Et

c’est Green Rock (Green Tune) qui a hérité de ce numéro. Troisième du Prix

Greffulhe (Gr2), il est entraîné par Myriam Bollack-Badel, qui nous a dit

samedi, à Longchamp : « Avec ce numéro, ce sera pire si je suis sixième… On

verra après la course ; en attendant, no comment. Mais je pense que France

Galop, qui a pris la décision de changer les règles en ouvrant le champ à plus

de vingt partants, aurait pu apporter une compensation et proposer une

allocation jusqu’au septième. Cela se fait en concours hippique lorsqu’il y a

plus de concurrents que prévu. Cela aurait été donnant-donnant. »

 

CHRISTOPHE LEMAIRE : « AVEC AUTANT DE PARTANTS, IL FAUT

ESSAYER D'ÉVITER LES EMBÛCHES »

Exceptionnellement, le Prix du Jockey Club se courra cette

année avec vingttrois partants. Christophe Lemaire, un habitué des meilleurs

pelotons de France, nous a donné son avis sur le fait de courir avec autant de

partants : « Dans les courses, les aléas et les risques pour la sécurité des

jockeys et des chevaux sont liés. Avec autant de partants, il faut essayer

d’éviter les embûches. Pour gagner, il faudra un cheval qui a la chance d’avoir

un parcours limpide. Également, il faut un cheval facile, il ne faut pas un

cheval qui prendrait son mors après avoir pris des coups. Également, avoir un

numéro à l’extérieur sera, je pense, un vrai désavantage. Car couvrir plus de

distance en bon terrain est vraiment très difficile. »

 

RYAN MOORE, VERS UN TRIPLÉ DANS CE WEEK-END CLASSIQUE ?

Vendredi, Ryan Moore a remporté sa première victoire

classique dans les Oaks d'Epsom (Gr1) avec Snow Fairy (Intikhab). Samedi, il a

remporté le Derby d'Epsom (Gr1) avec Workforce (King's Best). Et dimanche, il

sera à Chantilly pour monter Ice Blue (Dansili), un pensionnaire de Pascal Bary

qui possède une belle chance dans le "Jockey Club". Alors, Ryan Moore

pourra-t-il réaliser un triplé ce week-end ? S'il y parvient, il serait le

premier jockey à réussir cet exploit. Frankie Dettori en avait réalisé un aussi

dans les classiques d'Epsom et de Chantilly, mais d'un autre ordre. Il avait

gagné le Derby d'Epsom, puis le "Jockey Club" le lendemain et, une

semaine plus tard, le Prix de Diane (Gr1).