Pearl away, une rising star en quête de caractère gras

Autres informations / 06.06.2010

Pearl away, une rising star en quête de caractère gras

DIMANCHE À CHANTILLY       

Une fois n’est pas coutume, le Prix de Royaumont (Gr3) ne

recense pas beaucoup de participantes. Avec neuf candidates, l’édition 2010

fait toutefois partie des plus fournies. Cette année, cinq candidates ont déjà

évolué au niveau Groupe. C'est le cas de la protégée d’Yves de Nicolay et ???jdg

Rising Star ??Pearl away (Gold Away) qui a réussi le mieux, pour l'instant, à

ce niveau. Après avoir remporté son maiden en débutant dans une "B" à

Longchamp, elle n’a buté que sur Sandbar (Oasis Dream), l’une des drôles de

dames de François Rohaut, dans le Prix Cléopâtre (Gr3) à saintcloud. Très

estimée par son entourage, Pearl Away aurait pu être supplémentée dans le Prix

de Diane (Gr1) dimanche prochain, mais c'est finalement vers cette épreuve que

son entourage s'est tourné. Cependant, sa tâche ne sera pas simple car

l’opposition est bien réelle et la pouliche doit tenir 2.400m.

 

Trois lauréates de Listed

Trois concurrentes ont déjà remporté une Listed. Il s'agit

de Lady’s Purse (Doyen), never Forget (Westerner) et Gallic Star (Galileo).

Lady’s Purse (premier produit de doyen devenu black type), est invaincue à

3ans. Elle est allée chercher le prestigieux label dans le Prix Caravelle (L) à

Toulouse. Rallongée de trois cents mètres ce dimanche, elle aborde pour la première

fois la distance classique. Never Forget, elle, reste sur deux succès

consécutifs dont un dernier dans le Prix de la Seine (L), acquis avec facilité.

Depuis ses débuts, elle a énormément progressé et, comme Pearl Away, son entourage

a, l’espace d’un instant, pensé à la supplémenter dans le Prix de Diane. Mais

celle qui a été la première gagnante de Listed en plat pour son père Westerner

ne devrait pas avoir de difficulté sur les 2.400m et elle sera donc au départ

de cette épreuve. De plus, comme nous l'a confié son entraîneur, Élie

Lellouche, cette semaine : « Elle est très bien et a bien travaillé en vue de

cette compéti-

Tion. C’est vrai qu’elle m’a surpris depuis ses débuts.

C’est une bonne pouliche. » Sa dauphine du Prix de La Seine, Seeking Solace (Exceed

and Excel), sera également au départ du Prix de Royaumont dimanche. Elle a été

battue par Never Forget, certes, mais il faut rappeler que le manque de train

l'avait beaucoup desservie. Prise de vitesse au lancement des hostilités,

Seeking Solace avait très bien terminé. La troisième gagnante de Listed est

Gallic Star, l’une des deux candidates britanniques de l’épreuve. Elle s'est

imposée dans une Listed, mais c'était à 2ans. Depuis, elle s'est essayée deux

fois à ce niveau, à Newmarket, sans succès.

 

L'énigme Oekaki

Avant l'heure, il est difficile de cerner Oekaki (Martillo).

En quatre courses, elle a toujours couru très honnêtement et reste d'ailleurs

sur deux victoires, mais elle ne s'est jamais essayée face aux meilleures.

Aussi à l'aise en terrain collant que sur une piste tout juste souple, Oekaki

est une pouliche étonnante qui progresse beaucoup en ce moment. La voir à ce

niveau dans ce lot sera très intéressant.