Ascot, samedi

Autres informations / 24.07.2010

Ascot, samedi

LE  CHOC  DES  GÉNÉRATIONS

L’édition 2010 des "King George"

(Gr1) a tout pour plaire. On retrouve au départ un 3ans aux limites inconnues, Workforce (King’s Best), le brillant lauréat du Derby d’Irlande (Gr1), Cape Blanco 

(Galileo), et des    "anciens" performants ou en devenir, youmzain (Sinndar), la  JDG rising Star Daryakana (Selkirk) et Harbinger (Dansili).  Outre  le bon 4ans  d’Aidan  O’Brien,  fame  and Glory (Montjeu),

tous les ténors européens sont là. L’"Arc" de l’été s’annonce donc très chaud et historique avant même d’être couru. Et le verdict qu’il va livrer promet déjà d’entrer dans l’histoire. Cinq

grands acteurs se présentent au départ Confront (Nayef) jouant

le rôle

de leader et pour décrocher la palme, il faudra sortir le grand jeu.

WORKFORCE, POUR L’HISTOIRE

S’il venait à s’imposer, Workforce

deviendrait alors un très grand dans l’histoire des courses. Seuls de très

grand cracks sont parvenus à s’imposer à 3ans dans les "King George"

: Galileo (2001), Lammtarra  (1995), Generous

(1991), Reference Point (1987), Dancing Brave (1986), par exemple. C’est très

intéressant de voir Workforce courir cette épreuve. Ainsi, on va pouvoir le

juger sur sa victoire historique du Derby d’Epsom (Gr1), qui, pour l’instant, a

de quoi laisser perplexe. « C’est une course très excitante, a déclaré Teddy

Grimthorpe, racing manager du prince Khalid Abdullah dans la presse

britannique. Le cheval a eu une très bonne préparation et a vraiment bien

travaillé et, c’est le plus important, sans interruption. On ne peut imaginer

un champ de partants meilleur pour les "King George". »

 

CAPE BLANCO, TOMBEUR DE WORKFORCE

Pour l’instant, Workforce n’a pas encore l’aura des grands gagnants

de Derby depuis quinze ans, comme Galileo ou Lammtarra. Pour cause, avant sa

victoire d’Epsom, il a été battu pour sa rentrée par Cape Blanco qui faisait aussi sa rentrée dans les Dante

Stakes (Gr2). Depuis, Cape Blanco a vraiment déçu dans le "Jockey Club" (Gr1) avant de brillamment se rache ter en remportant le Derby d’Irlande (Gr1). Cape Blanco l’in-

termittent est un cheval d’une grande qualité, qui n’a rien à perdre à venir sur les "King George". Il a prouvé au Curragh qu’il tenait

2.400m – ce à quoi ses origines ne le prédisposaient pas et une victoire samedi le mettrait dans la peau du meilleur cheval d’Europe –

puisqu’on lui trouvera une excuse pour sa défaillance du "Jockey Club". Cape

Blanco se présente dans la peau du challenger et il sera intéressant de le juger

face à cette redoutable  opposition.

DARYAKANA, LA CHANCE FRANÇAISE

 L’entraînement

français connaît une bonne réussite dans les "King George",

surtout avec des chevaux

de 4ans. Restée à l’entraînement à 4ans, alors qu’elle

a gagné son Gr1 à 3ans, une

tardive Daryakana a tout à gagner  dans 

cette  saison   "bonus".

Samedi, elle va retrouver des conditions qui l’avantagent, c'est-à-dire un

tracé corde à droite. Elle sera certainement plus à l’aise que lors de ses deux

dernières prestations, effectuées corde à gauche, à Saint-Cloud. Plutôt abandonnée

par les "books", cette jument très dure n’en possède pas moins une

très belle chance. À Vichy,

Gérald Mossé, qui va la monter, décrivait le

"pari Daryakana" «

comme un bon investissement ». Il a raison, car la

course devrait  être rythmée, ce qui

va avantager sa partenaire.

YOUMZAIN, ENFIN PREMIER ?

On ne présente plus Youmzain,

trois fois deuxième de l’"Arc" et deuxième de cette course en 2007.

Méconnaissable pour sa rentrée dans le Coronation Cup (Gr1), il a remis les

pendules à l’heure dans le Grand Prix de 

Saint-Cloud  (Gr1),  en 

terminant

très fort pour venir prendre la

deuxième place. On peut reprocher à Youmzain de ne

jamais gagner, mais c’est un vrai créateur de lignes entre les générations et

il donne quasiment à chaque fois le meilleur de lui-même. Concernant sa

candidature dans les "King George", Bruce Raymond, racing manager de

Jabeer Abdullah, a déclaré dans la presse britannique : « Youmzain est égal à

lui-même et vraiment très bien. Le fait qu’il y ait peu de partants n’est pas

l’idéal, mais s’il y a du train, cela ne devrait pas être un problème. Il a

réalisé de grandes choses pour nous et nous espérons qu’il en sera de même

samedi. »

HARBINGER, LA VALEUR MONTANTE


Sir  Michael 

Stoute  a  fourni 

le  trio  gagnant 

des  "King George" en 2009 avec Conduit, Tartan Bearer et ask. Il a de nouveau trois partants cette année,

mais Confront étant là pour jouer le leader, il convient de ne s’intéresser seulement qu'à

Workforce et Harbinger. Le second, qui sera monté pour la première fois par Olivier Peslier, se

présente selon les cotes comme l’adversaire numéro un de Workforce. C’est un cheval

sur  la 

montante,  qui  vient  de survoler l’opposition dans les Hardwicke Stakes (Gr2). Ses

limites sont encore inconnues et, même s’il possède un peu moins de classe que Workforce, il peut réaliser un coup d’éclat

pour son premier Gr1.

DAR RE MI NON PARTANTE

Double lauréate de Gr1, la machine Dar Re Mi

n’aurait pas fait "tâche" au départ des "King George". Mais

elle a été déclaré non-partante vendredi matin en raison d’une blessure au

sabot, a révélé son entraîneur,

John

Gosden.

 

 



 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.