Prix du carrefour saint-jean (a)

Autres informations / 07.07.2010

Prix du carrefour saint-jean (a)

BOLTCITY EN DÉMONSTRATION

Boltcity (Elusive

City) trouvait un bon engagement dans le Prix du Carrefour Saint-Jean (A) et il

n’a pas laissé passer l’occasion de renouer avec la victoire. Avec beaucoup de

maîtrise, il s'est imposé après avoir patienté dans le sillage des leaders.

Boltcity est entraîné par Jean-Claude Rouget, qui a réalisé un "jumelé

gagnant" avec ses deux pensionnaires grâce à la deuxième place de Rue de la Victoire (Exceed and Excel).

« Boltcity adore les pistes plates et la corde à droite, a expliqué

l’entraîneur après  la course. Dans la

Poule d’Essai, il courait bien tout de même (7e), mais il n’avait pas apprécié

la descente. Et    auparavant, dans le

Prix Djebel (Gr3), Christophe [Soumillon, son jockey, ndlr] n’a jamais pu

l’équilibrer. D’ailleurs, plus jamais je ne le recourrai en ligne droite.

Boltcity n’est pas du niveau des meilleurs, mais il est capable de bien se

défendre au niveau Listed. » Concernant Rue de la Victoire, qui, après un

succès sur ce parcours cet hiver à Deauville commençait à tomber dans

l’anonymat, l’entraîneur ajoutait : « Comme Boltcity, elle s’est montrée

décevante en ligne droite. Je pense qu’elle fait sa meilleure valeur

aujourd’hui. C’est une pouliche honnête, qui arrive à gagner sa vie. Elle fait

très bien 1.300m et la piste en sable fibré. Malheureusement, il n’y a pas

vraiment de programme étoffé sur ce créneau. »

UN VRAI PEDIGREE DE VITESSE

Boltcity

est issu d’un étalon que connaît bien Jean-Claude Rouget : Elusive City (Elusive Quality), qui

est le père d’Elusive Wave… La

mère de Boltcity, Combloux (Southern Halo), a connu une

courte carrière de course, se plaçant troisième lors de ses débuts avant de décevoir. Au haras, Boltcity est son

deuxième produit après Etty’s Diary (Enrique),

pouliche de 4ans qui a gagné son maiden et qui se trouve actuellement en 30,5

de valeur. Suit un yearling mâle pas

encore nommé par kingsalsa (Kingmambo). La deuxième mère, Company (Nureyev), est gagnante au

mois de mai de ses 2ans sur le kilomètre et s'est ensuite placée d’une Listed.

Au haras, elle a produit Black Escort (Southern

Halo), gagnante de Listed à 2ans avant de se placer dans le Critérium de

Maisons-Laffitte (Gr2). La troisième mère de Boltcity

est la grande sprinteuse Sigy

(Habitat), gagnante du Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1, 1.000m) à

2ans en 1978. Aucun 2ans n’a pu rééditer cet exploit depuis.

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.