Clairefontaine, vendredi

Autres informations / 13.08.2010

Clairefontaine, vendredi

PARTANTS

PRIX DES BUVEURS

D’AIR (D)-RADIO BALANCES

ROYAL D’ARC A FAIM

DE BATONNETS

Réservé aux chevaux

AQPS de 4 et 5ans, le Prix des Buveurs d’Air (D) voit son intérêt grandi par la

présence de royal d’arc (Le Triton). Ce

pensionnaire d’Eric Leray a toujours été très respecté par son entourage et

s’annonce comme un véritable champion. En obstacle, il fait partie de l’élite et serait même capable de

battre des pur-sang sur le plat, où

il compte parmi l’élite des AQPS. À

5ans, Royal d’Arc n’a couru qu’à

treize reprises toute discipline

confondues et s’est imposé huit fois. Son seul véritable échec a eu lieu en

plat à Fontainebleau, mais il avait contracté un virus avant la course. Depuis,

son mentor en tire la quintessence et nous sommes encore bien loin d’avoir vu

ce qu’il pouvait faire de mieux. C’est un véritable cheval d’obstacle, mais

l’année de 5ans peut être difficile dans cette discipline. Son entourage a donc

préféré lui épargner cette option en se repliant sur le plat, où il aligne les victoires. Il cherche une

troisième victoire consécutive cette année et rien, sinon un exploit d’un de

ses adversaires ou une défaillance de sa part,

ne semble pouvoir

l’en empêcher.

SANTALISA, UNE 4ANS DE QUALITE

Pour contrarier la

supériorité de Royal d’Arc, la pensionnaire d’Arnaud Chaillé-Chaillé, Santalisa (Laveron), dispose d’une

bonne chance. À 4ans, elle bénéficie d’un sérieux avantage de poids, recevant

dix-sept livres du champion d’Eric Leray.  Santalisa a de la classe, elle   s’est classée troisième du Prix Jacques

de Vienne (A) à Saint-Cloud, avant de s’orienter vers les obstacles. Pas revue

en compétition depuis le mois d’avril, elle effectue donc une rentrée, avec de légitimes ambitions. Du côté des femelles, retenons aussi réunion à Brion (Dark Moondancer) qui

fait preuve d’une régularité exemplaire. Irréprochable, la pensionnaire de

Gilles Chaignon a réalisé quelques remarquables performances. À 4ans, elle

avait notamment dominé de huit longueurs le bon Quolibet (Fragrant Mix).

LES LIGNES DE ROYAL D’ARC

Royal d’Arc a déjà battu bon nombre de ses

adversaires du jour. Toutefois,

il leur rend de plus en plus de poids, ce qui devrait, un jour, finir par niveler leurs valeurs. roseau de Loire (Smadoun) a subi par

deux fois la loi de Royal d’Arc,

mais reste sur un probant succès lors de sa dernière sortie à Vichy. C’est aussi le cas de radio paris (Smadoun), qui a fait plus

que de la résistance (!) sur la piste nantaise.

 

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.