Eric hoyeau et olivier delloye : « le cœur et la base du marché résistent »

Autres informations / 17.08.2010

Eric hoyeau et olivier delloye : « le cœur et la base du marché résistent »

« Les indicateurs se tiennent par rapport à l'an dernier au niveau du prix moyen et du prix médian. Le cœur et la base de marché résistent bien. Cependant, on note une baisse du pourcentage de vendus. Hors amiable, nous sommes en-dessous de 70%. C'est vraiment le point négatif de cette vente. Le catalogue comportait 480 lots cette année. Non pas parce que nous voulions obtenir ce nombre mais parce que nous n'avons pas trouvé plus de yearlings qui entraient dans le standard que nous nous étions fixés. Or, avec une sélection resserrée cette année, le pourcentage de vendus n'a jamais été aussi faible depuis 2000. Par rapport aux pays anglo-saxons, nous sommes enclins, en France, à avoir un nombre de rachats parfois un peu important car un éleveur peut imaginer avoir un retour sur exploitation en courant son cheval sans le vendre grâce aux allocations et aux primes. Dans les pays anglo-saxons, il faut vendre quasiment à tout prix. Tout au long de cette vente, les acteurs étaient sélectifs et il y avait moins d'argent disponible dans la salle et peut-être aussi moins d'envie d'acheter. Pour y remédier, nous commençons à réfléchir à quelques solutions. Il y a de gros efforts de marketing sur les premières journées qui sont une sorte de locomotive du marché. Il faudrait désormais pouvoir pousser les wagons en plus de les tirer. Pour cela, il faut faire plus qu'entretenir la clientèle actuelle, il faut plus de présence et de promotion dans les centres d'entraînement notamment ou sur les meetings locaux. Cependant, nous pensons qu'aujourd'hui les vendeurs ont fait le plus dur. Car les prix de saillies de 2008 étaient élevés et donc les coûts de production chers par rapport au marché actuel. Les saillies ont baissé, donc les coûts de production aussi et la marge du vendeur pourra donc de nouveau s'agrandir alors qu'elle s'est nettement réduite cette année. »