Grand prix du lion-d'angers (l): vertiformer n’a pas fait de détail

Autres informations / 20.08.2010

Grand prix du lion-d'angers (l): vertiformer n’a pas fait de détail

Impressionnant physiquement, vertiformer (Dynaformer) n’a pas fait de détail pour scorer au niveau Listed dès son premier essai. Après un bon parcours dans le sillage des leaders, il a déposé l’opposition lorsqu’il a attaqué, clouant ses adversaires sur place. Néanmoins, on a pu noter dans la phase finale que Vertiformer n’était pas un grand "ami" de la cravache, puisqu’il fouaillait de la queue à chaque coup que lui donnait Jean-Bernard Eyquem, qui souhaitait vraisemblablement que le poulain ne se relâche pas.

Vertiformer toise 1m75 et Jean-Claude Rouget avait choisi de le débuter dans le Prix Juigné (F). Sixième de cette bonne course pour débutants, Vertiformer a ensuite trouvé le bon rythme en arrivant sur le sable ou sur du bon terrain. Pour la première fois, Vertiformer était associé à Jean-Bernard Eyquem –travaillant désormais avec Jean-Claude Rouget – qui racontait après la course : « J’ai eu un peu de mal à suivre au début, mais quand il a eu le passage dans la ligne droite, il a vraiment bien jailli, tout en restant un peu en dedans de lui, mais ce n'est pas plus mal. » Enfin, on ajoutera qu’à la différence de beaucoup de produits de Dynaformer, Vertiformer a su placer une accélération qui a décramponné tout le monde.

MISSION ACCOMPLIE POUR VERTANA

Derrière l’intouchable lauréat, vertana (Sinndar) a bien terminé pour se classer deuxième. Un peu à l’ouvrage dans le tournant final, elle a su trouver les ressources nécessaires pour remettre un coup de rein. Son entraîneur, Henri-Alex Pantall, était satisfait après la course, car l’objectif était de prendre du black type avec Vertana. Mission accomplie.

LE FRÈRE DE WAR POWER

Élevé par son propriétaire Joseph Allen, Vertiformer est le troisième produit de Tempo West (Rahy), une jument qui a remporté trois courses aux États-Unis. Elle est la mère de War Power (Pulpit), un cheval déjà entraîné par Jean-Claude Rouget, qui a gagné, comme son frère, une "B" sur le sable de Deauville. En sept courses, War Power en a remporté trois et s’est classé cinquième d’une Listed à Chantilly. Tempo (Gone West), la deuxième mère, est à l’origine de Geefour (Dixie Union), qui s’est classée troisième d’une Listed aux États-Unis.