Prix de colleville (d): manhaj ou le coup de reins du bon poulain

Autres informations / 05.08.2010

Prix de colleville (d): manhaj ou le coup de reins du bon poulain

manhaj (Medicean) est resté invaincu à l’issue du Prix de Colleville (D). Et le pensionnaire de John Hammond a ajouté la manière à sa victoire. Encore quatrième sur cinq, le long de la corde, à l’entrée de la ligne droite, Manhaj a placé un coup de reins que seul savent produire les bons chevaux. Il a pu ainsi aller chercher Yarubo (Muhtathir) qui semblait avoir fait le plus dur à mi-ligne droite. « Il est agréable à monter et c’est un chic cheval, nous a confié Gérald Mossé, jockey du lauréat. Il avait été un peu pris de vitesse en dernier lieu mais aujourd’hui, il confirme ses débuts victorieux avec trois kilos de plus. » Ce mardi, Manhaj faisait le grand saut : suite à ses premiers pas soldés par une victoire, il rendait entre trois et quatre kilos et demi à ses rivaux et il passait de 1.200 à 1.600m. Mais cela ne l’a pas empêché de s’imposer sûrement.

LE NEVEU DE LAVERON ET LAVIRCO

Élevé par Newsells Park Stud, Manhaj est le premier produit de La dangeville (Danehill), une jument qui était entraînée en Allemagne par Urs Suter. La Dangeville n’a pas montré beaucoup de qualité en compétition et se révèle bien meilleure poulinière. Elle est le dernier produit de l’exceptionnelle La Virginia (Surumu), qui n’était pas une championne en compétition mais qui est devenue la mère de trois chevaux black type dont deux qui sont devenus étalon, Lavirco, double vainqueur de Gr1 en Allemagne, et Laveron, champion en plat et en obstacle. Le premier est devenu l’un des meilleurs étalons d’obstacle et le deuxième est en passe de le remplacer. Le troisième produit black type de La Viriginia est Lyonels Glory (Green Desert), lauréat d’un Gr3 et d’une Listed outre-Rhin. La dorada (Kronzeuge), la troisième mère de Manhaj, est une double lauréate de Listed, elle a donné huit produits dont sept gagnants et parmi eux, La colorada (Surumu), une gagnante de Gr3 qui est la mère du champion Lomitas (Niniski), triple vainqueur de Gr1 avant de devenir etalon

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.