Prix de courbépine (f): buffering brise le signe indien

Autres informations / 10.08.2010

Prix de courbépine (f): buffering brise le signe indien

Enfin ! C’est le mot qui a le plus été employé à l’issue de la victoire de Buffering (Beat Hollow) dans le Prix de Courbépine (F). La protégée d’André Fabre restait sur une série de cinq deuxième place en autant de tentatives ! Pourtant, elle a finalement conjuré le sort et a triomphé avec la manière. « Elle le méritait depuis longtemps, nous a confié Maxime Guyon, et pour une fois elle a affronté un lot à sa portée. » Partie immédiatement en tête du peloton, elle s’est imposée de bout en bout, comme beaucoup des lauréats du jour ce mardi à Deauville. À trois longueurs de la représentante du Prince Khalid Abdullah figure Maureenda (Shamardal) qui, à l’instar de Buffering, restait sur quatre troisième place. Cette fois-ci, elle monte d’un échelon et peut espérer pouvoir s’imposer prochainement. Elle devance assez nettement Love over Gold (Peintre Célèbre), qui a signé sa meilleure performance pour son premier essai sur une distance inférieure à 2.400m. Buffering méritait son titre, d’autant plus qu’elle était souvent tombée sur de gros calibres. Maria Royal (Montjeu), Thai Haku (Oasis Dream) ou encore T’As d’Beaux Yeux (Red Ransom) et Ashiyla (Rock of Gibraltar) ont été ses bourreaux et tous ont eu des ambitions semi-classiques voire classique.

UNE COUSINE DE RAIL LINK ET DE LINDA’S LAD

L’élève de Juddmonte Farms est née de Beat Hollow et Mooring (Zafonic), une jument entraînée par Pascal Bary qui a gagné sa Listed, le Prix de Lieurey (L), sur le mile. Au haras, elle a déjà donné l’honnête Prince Apollo (Dansili), un compétiteur qui a évolué aux confins des courses B voire Listed. C’est surtout au rang suivant de la généalogie, avec l’apparition de Dockage (Riverman), sa deuxième mère, que les choses deviennent nettement plus sérieuses. Cette matrone de Khalid Abdullah a donné par le biais de ses filles, les champions Rail Link (Dansili), Chelsea Manor (Grand Lodge), Crossharbour (Zamindar) et Linda’s Lad (Sadler’s Wells), étalon au haras de Grandcamp.

 

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.