Prix de leaupartie (d)

Autres informations / 06.08.2010

Prix de leaupartie (d)

DEAUVILLE

VENDREDI

ORIFE, TOP-SPRINTER CHEZ LES 3ANS FRANÇAIS

Chez

les sprinters de 3ans, la hiérarchie n’est pas très claire, faute de courses

fermées à cette seule génération. Néanmoins, on peut affirmer sans grand risque qu’orife (Marchand de

Sable) fait partie du trio de tête dans cette catégorie. Déjà gagnant de trois

courses, il avait prouvé qu’il possédait beaucoup de moyens. Après un petit passage à vide, il est revenu

sur le devant de la scène en remportant

le Prix de Leaupartie (D). Venu de l’arrière-garde,

Orife – muni d’une muserole croisée – s’impose courageusement en venant à

l’extérieur de surcroît, ce qui est toujours plus dur en ligne droite car

l’appui du rail aide beaucoup. « Il a pu avoir une bonne course en étant caché,

ce qui lui a permis de bien finir, analysait

Alessandro Botti, fils et assistant

de l’entraîneur d’Orife.

Mais je dois avouer qu’à trois cents mètres du poteau, je

n’étais pas si confiant que cela, car Nabeegha avait pris beaucoup d’avance.

Mais comme il l’avait déjà fait à Maisons-Laffitte, Orife a su remettre un coup

de reins décisif. Nous allons  maintenant discuter avec ses propriétaires, mais il y a de belles

courses pour lui, pourquoi pas à Deauville dans le Prix de Meautry (Gr3,

1.200m, 29/08) ? » Sur le poteau,

Orife devance Naabegha (Muhtathir), un cheval

en progrès qui a trouvé  son créneau sur les courtes distances.

Néanmoins, il reste assez délicat et n’est pas un grand ami de la cravache. Troisième, Yamam (Elusive City) n’a pas eu un parcours évident, à l’extérieur. En faisant les "lignes", la performance

de Yamam permet de dire qu’Orife a progressé. En effet, le 19 avril, à Maisons-Laffitte, dans le

Prix d’Arreau (D), Yamam avait été

battu de deux longueurs et demie par Orife qui lui rendait quatre kilos et

demi. Vendredi, l’écart de poids n’était que d’un kilo et demi, pour un peu

plus de deux longueurs à l’arrivée.

LE  FRÈRE  D’EQUIANO

Élevé

par Lagartijo Sl, Orife est un produit d’une lignée maternelle qui a peu couru

et ne s’est pas mise en évidence sur les pistes. Mère d’Orife, entente Cordiale (Ela Mana Mou) a

couru trois fois sans gagner. Elle a donné quatre  produits don’t equiano (Acclamation), vainqueur des King’s Stand Stakes (Gr1) à

Royal Ascot pour l’entraînement de Mauricio Delcher-Sanchez. Equiano réalise

cette année une belle saison et a remporté de nouveau les King’s Stand Stakes

avant de terminer deuxième du July Cup (Gr1). Avec Orife, il est le meilleur

produit d’Entente Cordiale et ses deux seuls vainqueurs en France. Ses deux

derniers produits répertoriés sont issus de marchand de sable (Theatrical).


 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.