Prix de meautry lucien barriere (gr3)

Autres informations / 29.08.2010

Prix de meautry lucien barriere (gr3)

DEAUVILLE, DIMANCHE

 

SWISS DIVA

ATOMISE L’OPPOSITION

Ce dimanche a été une grande journée pour Ioritz

Mendizabal qui a remporté deux des trois épreuves de Groupe de ce dernier

dimanche du meeting d’été deauvillais. Après avoir gagné avec la JdG Rising Star Elusive Wave (Elusive City) dans le

Prix Quincey (Gr3), le jockey basque s’est très facilement imposé dans le Prix

de Meautry (Gr3) avec la candidate britannique Swiss diva (Pivotal). « J’étais un peu inquiet car son entraîneur

m’avait demandé de la cacher un maximum, a confié Ioritz Mendizabal.

Malheureusement, elle a jailli très vite des stalles de départ et a tout de

suite pris l’avantage sur les autres. J’ai préféré ne pas me battre avec elle

et elle était très détendue. Aux huit cents mètres, elle allait encore très

librement, alors je n’étais plus du tout inquiet. Elle s’est finalement baladée

aujourd’hui. L’impératif pour elle, c’est le terrain. Elle a besoin que ce soit

souple. En dernier lieu, c’était déjà le cas et je l’ai préférée aujourd’hui

dans un terrain un peu plus collant. » Très vite sur jambe, l’athlétique

pensionnaire de David Elsworth s’est imposée de bout en bout, déployant de

rapides et courtes foulées, comme un bon sprinteur.

Lorsqu’elle a remporté le Prix du Cercle (L), début août à Deauville, Swiss

Diva a produit une remarquable accélération pour s’imposer assez nettement

après avoir longtemps été enfermée.

Cette fois-ci, elle a été contrainte de donner

remarquable. « J’ai eu très peur lorsque je l’ai vue prendre la tête, nous a

dit son entraîneur. C’est une

pouliche qui a besoin d’attendre et d’être bien cachée. Nous allons désormais prendre la direction du Prix du

Petit Couvert (Gr3) avant le Prix de

l’Abbaye de Longchamp (Gr1). »

Euphorique, le clan anglais était ravi de la performance de Swiss Diva et

scandait des « Breeders’ Cup » à tout va, ce qui pourrait bien devenir son

objectif de fin de saison. Kachgai,

le deauvillais Entraîné à Deauville

par Yves de Nicolay, Kachgai (Kaldounévées)

est un spécialiste de l’hippodrome, sur lequel il travaille tous les matins.

Kachgai, le Deauvillais, a remporté les cinq courses de sa carrière sur la

piste de l’hippodrome de la Touques. En

neuf courses sur ses terres, il n’a jamais fini plus loin que quatrième et

vient de réaliser la meilleure performance de sa carrière en prenant une courageuse deuxième place

devant tiza (Goldkeeper). « C’est un cheval extraordinaire qui ne

capitule jamais, nous a confié son entraîneur et son jockey l’a bien monté. Il

est brave et il ne fallait pas le mettre dans le rouge trop tôt. C’est vrai

qu’il est vraiment meilleur sur le sprint. » Le représentant de la famille

Devin ne devrait toutefois pas prendre le départ du Prix de l’Abbaye

de Longchamp (Gr1).

LA DÉFAILLANCE DES 3ANS

Parmi les dix participants du Prix de Meautry,

trois étaient âgé de 3ans. Il est toujours difficile pour les chevaux de cette

génération de faire face aux chevaux d’âge et pourtant, Kermiyan (Green Desert), cadet de l’épreuve, était le favori. Le

protégé de Jean-Claude Rouget n’a jamais pu se montrer menaçant dans la phase

finale et a fini sixième, à distance de nuit

de Glace (Verglas), qui a elle réalisé une très bonne performance pour

son premier essai au niveau Groupe. Autre 3ans au départ, Eightfold Path (Giant’s Causeway), le

fils de la championne divine

Proportions (Kingmambo). Pas revu depuis plus de dix mois, il effectuait

une rentrée, ce qui lui donne quelques excuses pour expliquer sa lointaine

septième place. Dernier 3ans en lice, top

Music (Unbridled’s Song), n’a quant à lui jamais pu jouer le moindre

role.

UNE MÈRE

PLEINE DE VITESSE

Élevée par Lordship Stud, Swiss Diva a de qui tenir, à commencer par son père,

Pivotal (Polar Falcon). Sa

mère, Swiss lake (Indian Ridge),

possédait également beaucoup de vitesse. Elle a gagné deux Listeds sur 1.000m

et a terminé deuxième d’un

Gr2 sur cette même distance. Pour sa sixième et dernière sortie, elle

s’est classée cinquième du Prix du Gros Chêne (Gr2) de  Porlezza. Swiss Lake a aussi produit Swiss Franc (Mr Greeley),

deuxième des Coventry Stakes (Gr2) à Royal Ascot.

Deuxième mère de Swiss Diva, Blue iris (Petong)

a gagné six courses et s’est placée

au niveau Listed.

PARTANTS

DEAUVILLE, LUNDI

Prix de Saon (B)

REVOILÀ LE DUO GAGNANT DU "CRÈVECœUR"

Facile lauréat du Prix  de

Crèvecœur (F), la JDG Rising Star French Navy (Shamardal) va à nouveau fouler

le gazon deauvillais pour tenter de confirmer ses bons débuts dans l'un des

maidens les plus convoités de France. Le protégé d’André Fabre avait fait ce

qu’il voulait le 10 août et avait créé d’importants écarts. Il retrouve sur sa

route Salto (Pivotal), son

dauphin dans le "Crèvecœur". Le pensionnaire de Freddy Head avait

conclu son parcours dans le sillage du représentant du Cheikh Mohamed Al

Maktoum  et  il 

devrait montrer des progrès. Les poulains de 2ans

évoluent beaucoup d’une course à l’autre et tout indique qu’il dispose d’une

bonne marge de progression. « Ce n’est pas un cheval dur et il a un physique qui montre qu’il

peut encore progresser », confiait son mentor après

l’épreuve. Un duel s’annonce donc entre ces deux poulains aux grandes ambitions

qui n’ont à ce jour de classique que les couleurs

qu’ils arborent.

PARADIZIO

VEUT RESTER INVAINCU

Bon lauréat à la fin du mois de juillet pour

ses débuts en compétition sur la piste

de Compiègne, Paradizio (Enrique)

va faire sa deuxième apparition en compétition. Après son succès dans l’Oise,

Paradizio a quitté les box de Jean-Luc Pelletan pour rejoindre ceux de Marcel

Rolland. Il a aussi trusté la

casaque verte toque grenat de Jean-Marc Baillet pour celle de James-Douglas

Gordon, qu’on a déjà vu en piste avec Klark

(Mansonnien) notamment. Sa "ligne" de Compiègne est bonne et la plupart

de ses adversaires  ont  ensuite 

répété.  Huitième  ce 

jour  là, Vitex (Enrique) a ensuite gagné cet été sur la piste de

Clairefontaine en laissant une belle impression de vitesse.

L’EXPÉRIENCE

DES AUTRES PARTICIPANTS

Ils sont seulement sept à prendre le départ

de cette épreuve sur le mile, les trois premiers

présentés s’engagent dans leur

deuxième course, tandis que les quatre autres disposent déjà d’une bonne

expérience. Rudyard (Iffraaj) a

couru quatre fois, concluant toujours "dans l’argent". Il reste sur

une bonne deuxième place sur la P.S.F. deauvillaise

et va tenter de confirmer ce bon accessit. Ocean Gold (Gold Away) a déjà couru quatre fois dont deux dans des courses B, pour autant de

quatrièmes places. Uldiko (Enrique)

est le plus expérimenté du lot et a déjà tenté sa chance au niveau Listed,

conclu par une encourageante cinquième 

place  à  Longchamp 

dans  le  Prix 

Roland de Chambure (L), mais à

distance de la JDG Rising Star Maiguri (Panis). Enfin, Chopsoave (Soave)

cherche un deuxième succès de rang et quitte pour la première fois sa région du Sud-Ouest pour obtenir

du prestige.

 

 

 

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.