Prix de reux (l): winter dream s’impose dans une arrivée de handicap

Autres informations / 09.08.2010

Prix de reux (l): winter dream s’impose dans une arrivée de handicap

Ancien bon cheval, passé par les gros handicaps, Winter dream (Act One) n’a pas été dépaysé dans la phase finale du Prix de Reux (L). L’arrivée s’est en effet jouée dans un mouchoir de poche, comme dans un handicap bien fait. Courte tête, trois quarts de longueur, courte encolure : les écarts sont là pour en témoigner. Mais cette arrivée était prévisible puisque le rythme de la course a été peu élevé et Winter Dream était bien placé pendant toute la course. Parmi les premiers à démarrer, le pensionnaire de Robert Collet a résisté jusqu’au bout à la fin de course un peu tar- dive de telluride (Montjeu) qui a échoué de peu. Jockey du vainqueur, Ioritz Mendizabal a monté son partenaire en confiance, en l’amenant à cinq mètres de la corde, pour escorter Via Col Vento (Friends Lake) en tête. « Il n’y a que Robert Collet pour inventer des trucs comme cela », a avoué le cavalier basque. Le cheval de Melle Micheline Vidal avait repris du moral dans les handicaps et les courses  "à  vendre", après avoir notamment fini cinquième du Prix de Barbeville    (Gr3)    2008. « Lors de sa dernière sortie, il n’a pu s’exprimer dans  la phase finale [10e du Prix du Carrousel, L, ndlr], a expliqué son entraîneur. C’est un bon cheval qui a  connu une longue interruption de carrière. Après sa victoire dans un quinté, il n’avait plus trop d’engagements. Je ne sais pas ce qu’il va courir. » En gagnant ce Prix de Reux, Winter Dream a réalisé la meilleure performance de sa carrière. Mais le Grand Prix de Deauville (Gr2, 29/08) devrait être beaucoup plus relevé et sa tâche s’annonce compliquée s'il est décidé qu'il y tente sa chance.

TELLURIDE NE PEUT RÉPONDRE À L’ATTENTE DES OBSERVATEURS

Tous les sportsmen attendaient beaucoup de telluride (Montjeu), un cheval qui tarde à montrer tout son potentiel. Après avoir attendu en avant-dernière position, derrière le futur gagnant, le pensionnaire de John Hammond a accéléré péniblement et n’a pas vraiment changé de vitesse. Peut-être aurait-il préféré un terrain plus souple et un rythme de course plus élevé pour faire sa valeur. Tenace lorsqu’il se retrouve à la lutte, Marinous (Numerous) est venu prendre la troisième place le long de la corde dans les cent derniers mètres.

LE FRÈRE DE GREAT PRETENDER

Élevé par Kilfrush Stud Farm, Winter Dream est le frère de Great Pretender (King’s Theatre), gagnant du Prix Policeman (L), deuxième du Prix Noailles (Gr2), quatrième des Prix du Jockey Club (Gr1), La Force (Gr3) et vainqueur du Prix Achille Fould (L) pour sa première sortie à Auteuil. Il est aussi le frère d’ange Gardien (King’s Theatre), cinquième du "Jockey Club" et deuxième du Prix de l’Avre (L) mais également lauréat pour ses premiers pas sur les haies à Clairefontaine. Mère de Winter Dream, Settler (Darshaan) a gagné six courses dont des gros handicaps. aborigine (Riverman), deuxième mère de Winter Dream, a pris six places de Groupe et remporté le Grand Prix de Clairefontaine (L). Elle a donné dame Kiri (Old Vic), deuxième du Prix de Royallieu (Gr2) et lauréate du Prix des Tourelles (L), et Songlines (High Top), double gagnant de Groupe dont le Prix Niel (Gr2).