Prix de saon (b) : french navy en poulain de groupe

Autres informations / 31.08.2010

Prix de saon (b) : french navy en poulain de groupe

Le 10 août, le Prix de Crèvecœur (F) avait mis en avant le jumelé French Navy (Shamardal) – élu en cette occasion JdG rising Star– et Salto (Pivotal). Ces deux poulains en devenir se retrouvaient lundi dans le Prix de Saon (B)  et ont confirmé l’impression visuelle laissée en débutant. Le poulain d’André Fabre a de nouveau dominé Salto, en y ajou- tant la manière, celle des très bons chevaux. Il rendait trois livres à son rival et, sans forcer son talent, il en a facilement pris la mesure à mi-ligne droite pour aller glaner son deuxième succès en autant de sorties. L’entourage de French Navy estime beaucoup ce cheval qui fait partie des meilleurs éléments du contingent "Maktoum" en France. Mais pour l’instant, rien n’est défini pour la suite de son programme, il faut  attendre  qu’André  Fabre  en  discute  avec  le  Cheikh Mohamed Al Maktoum. On peut légitiment penser, vu que French Navy a gagné sa "B" avec aisance et beaucoup de classe, qu’il sera dirigé vers une épreuve de Groupe. Pourquoi pas le Prix des Chênes (Gr3) le 18 septembre ? En attendant, puisque l’entraîneur de French Navy n’était pas présent à Deauville, c’est Maxime Guyon qui livrait ses impressions et racontait : « Il a gagné encore plus facilement qu’en dernier lieu, étant plus professionnel dans sa façon de faire. Je n’ai même pas eu besoin de le solliciter. Il fait partie des très bons 2ans que j’ai pu monter cette année. Il ne tire pas et est très facile dans le parcours. » De ce côté-là, French Navy se démarque de certains descendants de Giant’s Causeway qui sont très tendus derrière les stalles et parfois aussi durant le parcours.

SALTO NE DÉMÉRITE PAS

Déjà battu par French Navy lors de leurs débuts communs, Salto retrouvait donc celui qui est actuellement son meilleur ennemi. Cette fois, il lui a concédé une demi-longueur de moins, mais Salto bénéficiait d’un avantage au poids non négligeable. Cela n’a pas suffi, comme semblait s’y attendre Freddy Head, entraîneur de Salto, qui analysait avant l’épreuve : « Certes, Salto possède un avantage au poids sur French Navy, mais cela ne veut pas dire qu’il va le battre. Pour l’instant, il est bien sur 1.600m et nous verrons plus tard pour le rallonger. Quoiqu’il en soi, il fait partie de mes meilleurs éléments parmi mes 2ans. » Imposant fils de Pivotal, Salto n’est pas sans rappeler Falco, un autre représentant de la casaque Wertheimer qui avait le même géniteur. Falco avait bien couru à 2ans, mais avait mis un peu de temps à venir, ouvrant son palmarès à 3ans dans le Prix d’Escoville (D) avant de s’emparer dans la foulée de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1).

UNE COURSE "APPRENTISSAGE" POUR FRENCH NAVY ET SALTO

En débutant, French Navy et Salto avaient occupé les deux premiers rangs du départ à l’arrivée, sur une piste rendue "liquide" par de nombreuses précipitations. Cette fois, tous deux ont pu bénéficier chacun d’un sillage, sur une deuxième ligne. Ils ont donc appris, même si il y avait seulement six partants, à courir dans les chevaux, ce qui est toujours bénéfique à 2ans en vue des joutes futures.

CHOPSOAVE RÉUSSIT SON TEST

Deuxième de la JdG rising Star Havane Smoker (Dubawi), puis bon gagnant de son maiden à La Teste, Chopsoave (Soave) venait passer un test à Deauville dans cette bonne B. Un test réussi, puisqu’il s’empare de la troisième place, après avoir même donné l’impression de venir devancer Salto sur le fil. Carole Dufrèche, entraîneur de Chopsoave, était contente de la prestation de son   protégé et déclarait après la course : « C’est une bonne troisième place, même si, sur le coup, on pensait être deuxième. Forcément car on regarde ce poulain avec les yeux de l’amour… Chopsoave n’est pas encore arrivé à maturité et n’est pas encore très maniable. Nous allons donc poursuivre dans les courses à conditions pour monter les échelons progressivement. Il fait partie des meilleurs 2ans que j’ai à l’entraînement cette année. »

DE LA FAMILLE DE NUMBERED  ACCOUNT

French Navy est né du très prisé Shamardal (père cette année du gagnant du "Jockey Club", Lope de Vega) et d'une fille de Woodman, gagnante de la Coupe des Pouliches à Marseille (L - 2.000m). Il s'agit de la famille de Secret asset (Graustark), qui est la troisième mère de cet inédit. Secret Asset a donné deux "Northern dancer" : razeen – vainqueur des Gordon Stakes    (Gr3) – et Warrshan – gagnant de Listed à Goodwood. Mais aussi assatis (Topsider), lauréat du Gran Premio del Jockey Club (Gr1) à Milan et double vainqueur des Hardwicke Stakes (Gr2). La quatrième mère, Numbered account (Buckpasser), a été sacrée meilleure 2ans américaine en 1971.