Prix de tancarville (f)

Autres informations / 03.08.2010

Prix de tancarville (f)

RESULTATS

DEAUVILLE, MARDI

AL HAZIM : LE DÉMÉNAGEUR DE

JEAN-LUC PELLETAN FRAPPE D’ENTRÉE

« al Hazim (Anabaa)

est un poulain qui a un physique de déménageur, un grand abattage et aussi

beaucoup de vitesse. » Jean-Luc Pelletan a des étoiles dans les yeux lorsqu’il

parle des qualités de son protégé, vainqueur du convoité Prix de Tancarville

(F). Pourtant, on pouvait penser que ses qualités auraient pu se transformer en

défauts vu son jeune âge. En effet, un 2ans peut parfois connaître des

difficultés pour se servir d’un physique imposant. Mais il n’en a rien été.

Même s’il doit encore progresser tant physiquement que mentalement, Al Hazim a

les bons réflexes. Attaqué sèchement par Spirit of Battle (Elusive Quality), il est reparti sûrement dans

les cent derniers mètres, tout en étant bien en ligne. « J’étais tendu depuis

une semaine mais la pilule est passée et il a gagné, nous a avoué l’entraîneur

mansonnien. Je ne voulais pas le débuter là car je le sentais faible

mentalement et il a besoin de mûrir. Mais il est sérieux, même s’il n’est pas

facile. Il a du moteur et sera bien entre 1.200 et 1.400m, du fait de sa vitesse. Je

savais depuis longtemps qu’il avait

beaucoup de qualité et il l’a confirmé. » Al Hazim doit certainement

avoir une marge de progression intéressante pour la

suite

de sa carrière. Également, tous les  professionnels

étaient unanimes aux balances pour reconnaître qu’Al Hazim a un physique

particulièrement séduisant :« Il est vraiment magnifique », entendait-on au

retour du poulain dans la winning enclosure. Jockey du lauréat, Anthony Crastus

nous a confié : « Jean-Luc Pelletan n'est pas maladroit avec les 2ans et les

3ans. Il n'était pas prévu que j'aille devant, mais cela s'est passé ainsi car

c'est un poulain puissant. À cheval, j'ai eu l'impression qu'il pouvait aller

sur plus long, même s'il possède tout de même beaucoup de vitesse. » Al Hazim

s’est vite installé en tête à cinq mètres de la lice. À quatre cents mètres du

poteau, ses adversaires commençaient à être cadencés aux bras. Al Hazim

suivait, lui, avec facilité. Spirit of Battle a bien pris le meilleur à cent

cinquante mètres du poteau, mais le pensionnaire de Jean-Luc Pelletan a déployé

d’amples foulées pour aller cueillir une victoire plaisante.

SPIRIT OF BATTLE LAISSE UNE BELLE IMPRESSION

 Supplémenté par

André Fabre, Spirit of Battle (Elusive Quality) a justifié le geste de son

entraîneur en prenant la deuxième place. Le poulain du Cheikh Mohamed Al

Maktoum a fait illusion à cent cinquante mètres du but, avant de s’avouer

vaincu par Al Hazim. Mais les deux premiers ont laissé les autres partants à

trois longueurs, ce qui démontre une certaine qualité. « Il court pas mal et devrait progresser »,

nous a simplement confié Maxime Guyon, son pilote

UNE ORIGINE MATERNELLE AMÉRICAINE

« C’est son physique de déménageur qui m’a plu

lorsqu’il est passé en vente », nous a avoué Jean-Luc Pelletan. Acheté 35.000€

par l’entraîneur mansonnien aux ventes d’août 2009 organisées par Arqana, Al

Hazim est issu d’une famille maternelle qui s’est distinguée outre-Atlantique.

Mère d’Al Hazim, Fantastic Women (Henbane)

a gagné le Sweet Patootie Handicap (L). Elle a donné Quick N Fancy (Announce), troisième des Ohio Debutante Stakes (L).

really Fantastic (Nasty and

Bold), deuxième mère d’Al Hazim, a donné dix produits dont huit vainqueurs,

parmi lesquels Fantastic morning (Morning

Bob), troisième des Florida Oaks (L). Troisième mère d’Al Hazim, Fantastic miss a fini troisième des

Collen Stakes (Gr3). Elle a donné le jour à Jazzing around (Stop the Music), deuxième des Saratoga Special

Stakes (Gr2).