Prix de tourgeville (l)

Autres informations / 01.08.2010

Prix de tourgeville (l)

DEAUVILLE, DIMANCHE

BLUE PANIS, AVEC LA BELLE

INSPIRATION DE SON  JOCKEY

Immédiatement

après le poteau d'arrivée du Prix de Tourgeville (L), le premier

commentaire de Fabrice Chappet, entraîneur du lauréat, Blue Panis (Panis), félicitait la très belle monte de Stéphane

Pasquier. Son cheval s'est emparé de la victoire en allant devant et en passant le premier la vitesse supérieure à l'entrée de la ligne

droite. Cette année, le jockey de Blue Panis, c'est Thierry Thulliez, mais, en convalescence actuellement, il a dû

laisser sa place à Stéphane Pasquier qui

montait donc le poulain pour la première fois. « Son jockey l'a monté d'une

main de maître et aujourd'hui, nous avons une petite pensée pour Thierry

Thulliez qui l'avait très bien monté

auparavant. Je félicite donc  aujourd'hui 

ces  deux  pilotes 

»,  a  déclaré Fabrice Chappet. Avec le dix sur onze dans les stalles de    départ, Stéphane Pasquier a laissé "dérouler"

Blue Panis au depart et ce dernier

est parvenu sans trop d'effort à se rabattre en tête. Ensuite, il a tenu bon, jusqu'au

bout, pour s'imposer.

VERS LE PRIX QUINCEY

Suite à

cette victoire, Blue Panis devrait maintenant prendre part au Prix Quincey

(Gr3), une épreuve disputée le 29

août (jour du Grand Prix de Deauville, Gr2) où Blue Panis devra affronter ses

aînés. « C'est un poulain plein de courage et de classe, a poursuivi Fabrice

Chappet. Ses   deux dernières  sorties 

étaient  excellentes,  il 

venait  de  finir deuxième du Prix Paul de Moussac (Gr3),

sa victoire n'est donc pas vraiment une surprise. Le Prix Quincey est à son

programme. »

UNE COURSE OUVERTE, MAIS UNE ARRIVÉE LOGIQUE

Au

départ, le Prix de Tourgeville était assez ouvert, mais quatre chevaux

attiraient davantage l'attention. Entre eux, il était difficile avant l'heure

de savoir dans quel ordre ils franchiraient le poteau. Finalement, Blue Panis a

gagné de deux longueurs en prenant "le large" à l'entrée de la ligne

droite et les trois autres ont pris les deuxième, troisième et quatrième place

dans un "mouchoir de poche". Semos (American Post) a terminé très vite

tout à la fin pour  battre la JDG Rising Star Lochinver (Kingmambo) sur le poteau et

Arasin  (Footstepsinthesand), entre   ces deux chevaux, s'est emparé, à un

nez de Lochinver, de la quatrième

place. Ils ont fourni leur effort ensemble en venant de l'arrière-garde et ont

terminé quasiment sur une même

ligne. Au sujet de Semos, son entraîneur, Alain

de Royer Dupré nous a déclaré : « C'est bien ce qu'il fait aujourd'hui. Il

était un peu loin et est revenu bien finir.

Il court encore mieux que la dernière fois et aujourd'hui c'était un bon

lot. » En dernier lieu, Semos a pris la troisième place du Prix du Haras de la Huderie (L) derrière Lochinver, qui termine donc derrière lui

ce dimanche.

UNE FAMILLE DE GAGNANTS

Blue

Panis est un fils de Panis (Miswaki)

qui transmet beaucoup de sa précocité à ses produits. Précoce lui-même,

l’étalon du Haras du Quesnay l'était : à 2ans seulement, Panis fut deux fois

placé de Gr3 avant d’enlever le Prix de Condé (Gr3) et de confirmer à 3ans. Il

a notamment donné Out of Time (Panis),

lauréate du Prix de Cabourg (Gr3) en 2006 à 2ans. Acquis de moitié par Gérard

Augustin-Normand, Blue Panis est né de Rhapsody

in Blue (Bering), une jument qui s’est illustrée sous la férule

d’Henri-Alex Pantall et qui a produit sept chevaux. Tous ont vu un champ de

course et cinq s’y sont imposés. Blue Panis est le meilleur d’une fratrie

polyvalente, tant en plat qu’en obstacle.