Prix des marettes (f)

Autres informations / 10.08.2010

Prix des marettes (f)

DEAUVILLE MARDI             


EXEMPLIFY : LA SŒUR DE SPECIAL DUTY S’EST FAIT UN «

PRENOM »

L’histoire

du Prix des Marettes (F) était presque déjà écrite

avant la course. Exemplify (Dansili),

la sœur utérine de la championne Special Duty (Hennessy), était la

pouliche la plus chuchotée. Et elle a remporté l’épreuve plus facile- ment que

ne l’indique l’écart à l’arrivée. Pourtant, lorsque la pouliche du Prince

Khalid Abdullah a jailli des stalles de départ, Christiane Head-Maarek, son entraîneur, a eu   des frissons. « La pouliche a pris la main

de Stéphane [Pasquier, son jockey]

en partant. Donc il l'a laissée faire. En face, je ne rigolais pas trop ! J'ai pensé que

nous allions le payer à

la fin. » Mais Exemplify avait  encore  des

ressour ces  et  malgré  un terrain rendu de plus en plus souple par

les précipitations, ce qui aide rarement les produits de Dansili, elle s’est

bien allongée et a repoussé les rares attaques pour finir. « Il faut avoir de la classe pour faire ce qu'elle fait

car elle les a usées au train et elle a remis un coup de reins pour finir. C'est un vrai cheval

de course. Je l'aime beaucoup. » Partie de la

stalle neuf, l’une des plus à l’extérieur, elle s’est rapidement trouvée

aux avant-postes et a imposé son rythme.

« En fait, j'ai été surprise car, le

matin, elle est beaucoup plus détendue que cela. Là, elle a pris son mors et

est partie vite. Elle s'est

retrouvée devant, mais à la maison, elle a toujours fait ses galops en étant

cachée. » En définitive, Exemplify n’a pas eu tout pour elle mais s’est

néanmoins imposée sur sa classe. Issue

d’une excellente lignée

maternelle et finalement victorieuse dans une course au déroulement  contraire 

à  ses  aptitudes, 

Exemplify  obtient sa JDG Rising Star.

 SUR LES TRACES DE SPECIAL DUTY

Special Duty et Exemplify ont

en commun leur mère, leur classe et elles ont toutes les deux débuté dans des

épreuves majeures. Special Duty a débuté dans le Prix Yacowlef   (L)  

en   se   classant deuxième au terme d’une course au déroulement catastrophique

pour elle, puis est ensuite devenue une championne, remportant à 2ans la plus

importante course anglaise réservée aux pouliches, à savoir les Cheveley Park

Stakes (Gr1) sur la piste de Newmarket. La seconde a attendu un peu plus de

temps pour débuter et si le Prix des Marettes (F) n’est pas au niveau du

"Yacowlef", le rating de ses lauréats prouve le contraire. De plus,

comme sa sœur, Exemplify pourrait se rendre au départ des Cheveley Park Stakes,

puisqu’elle y est déjà engagée, comme deux autres pensionnaires de son mentor.

Les "Cheveley" se courent sur 1.200m ligne droite alors que les

"Marettes" ont eu lieu sur

1.600m avec tournant. À cela, Christiane Head-Maarek nous a répondu : « C’est

une pouliche qui a aussi

beaucoup de vitesse et j’ai déjà fait ça auparavant. » L’avenir

dira si elle marchera sur les traces de sa sœur, mais pour cela, il faudra qu’elle s’engage une nouvelle

fois avant la fin du mois de septembre. « Elle rentre

à Chantilly. Elle ne recourra

pas à Deauville, a finalement conclu la recordwoman de victoires dans les

Cheveley Park Stakes (elle les a gagné quatre fois, ce qui la place à égalité

avec le co-recordman Alec Taylor Jr).

 

UN

DOUBLÉ HEAD

Si Exemplify est apparue prête à s’employer dès ses

débuts, tel était aussi le cas de sa dauphine, Nosail (Anabaa Blue). La pouliche de Freddy Head a elle aussi

jailli des stalles de départ et a fait toute la course aux avant-postes. Elle a

d’ailleurs été la plus menaçante dans la phase finale mais a un peu calé pour

finir. Elle s’est toutefois remarquablement comportée, allongeant de belles

foulées pour repousser in extremis le retour de la sculpturale protégée de

Jean-Claude Rouget, Galaxie Sud (El

Prado). « C’est bien ce qu’elle a fait, nous a confié Freddy Head. C’est une

petite pouliche qui est très accrocheuse. Elle était prête à courir et elle

s’est livrée courageusement. »

 

LES

ORIGINES AMÉRICAINES DE QUEST TO PEAK

Exemplify

est issue d’une famille américaine. Sa mère, Quest to Peak (Distant View), était entraînée par Bobby Frankel.

Quest to Peak est une propre soeur d’une multiple gagnante de Gr1, Sightseek. Exemplify est donc la sœur

de Special Duty (Hennessy),

auteure de l’historique triplé Cheveley Park Stakes - 1.000 Guinées – Poule

d’Essai (Grs1). Sa deuxième mère, Viviana

(Nureyev), est bien connue en France puisqu’elle s’y est octroyée deux

Listeds, le Prix Mélisande et le Prix des Tuileries et s’est classée 2e du

"Psyché" (Gr3). Son papier généalogique rappelle qu’elle est aussi

issue de la famille de Miss Carmie,

qui a produit la championne américaine Chris

Evert – ainsi baptisée en hommage à la championne de tennis –, lauréate

de la Triple couronne américaine des pouliches et élue meilleure 3ans

américaine en 1974.