Prix d’heurtevent (f): un maiden touffu et bien composé

Autres informations / 09.08.2010

Prix d’heurtevent (f): un maiden touffu et bien composé

Disputé sur les 1.900m de la piste en sable fibré, le Prix d’Heurtevent (F) s’offre aux poulains de 3ans n’ayant pas encore gagné. Dix-sept poulains se retrouvent au départ avec l’ambition d’ouvrir leur palmarès. Chacun a un profil bien différent et quelques candidatures se détachent inexorablement. Patterning (Pivotal), protégé d’André Fabre, va s’engager dans sa deuxième course. Le représentant du Cheikh Mohamed Al Maktoum avait pris une encourageante deuxième place en débutant à Longchamp, derrière le bon Semos (American Post), qui s’est, lui, illustré dans une "B" avant de prendre deux accessits au niveau Listed. Toutefois, Patterning n’a pas recouru depuis ses débuts, qui ont eu lieu à la fin du mois de mai. C’est donc après deux mois et demi d’absence qu’il va refouler une piste de course. Cette absence laisse planer quelques doutes qu’il va tenter d’effacer. Né d’une gagnante de Listed, Patterning devrait disposer de l’aptitude au sable. Il est le neveu de Street Cry (Machiavellian), le lauréat du Dubai World Cap (Gr1) sur le sable de Nad Al Sheba en 2002.

LA BONNE LIGNE DE COMPASS WAY

Compass Way (Thunder Gulch) est l’un des rares participants à avoir déjà évolué sur le parcours qui nous intéresse. Le pensionnaire de Nicolas Clément reste sur une deuxième place à Deauville, battu seulement d’une encolure par Lucky Harry (Equerry), qui n’a pas encore été revu en compétition, mais qu’il avait déjà dominé en débutant. En dernier lieu, il dominait de quatre longueurs texas  Spirit  (Miesque’s  Son),  un  poulain   d’Alexandre Fracas qu’il va retrouver à nouveau sur son chemin. En seulement deux tentatives, Compass Way a pris autant de deuxièmes places. Il avait débuté à Maisons-Laffitte en concluant à une longueur et demie de Ley Hunter (Kingmambo), le fils de la championne Lailani (Unfuwain).

SHALANGAR, LE FRÈRE DE SHALANAYA

Les chevaux issus des Aga Khan Studs sont, en grande majorité, issus d’origines tardives. Shalangar (Red Ransom) ne déroge pas à cette règle et se place comme le seul débutant du peloton. Le fils de Red Ransom est né dans la pourpre, il est le frère utérin de Shalanaya (Lomitas), la gagnante du Qatar Petroleum Prix de l’Opéra (Gr1) qui s’est ensuite classée deuxième du Prix Ganay (Gr1) cette année. Si cette dernière s’exprime chez Mikel Delzangles, le poulain de 3ans a posé ses valises chez Alain de Royer Dupré, l’entraîneur principal des représentants du prince Aga Khan.

LES AUTRES POULAINS À SUIVRE

Quelques poulains intéressants peuvent aussi faire parler d’eux dans ce maiden. Celui qui bénéficiera du meilleur parcours aura sans doute de bonnes chances de s’illustrer. Comptons sur Poletto (Monsieur Bond), qui s’est classé deuxième à ce niveau en région parisienne et qui reste sur un accessit dans une "B" à Maisons-Laffitte. Notons aussi la candidature de Let it Slip (Verglas), qui n’a connu qu’un seul véritable échec en quatre tentatives. Le pensionnaire de Pascal Bary reste sur une cinquième place dans une épreuve support de Quinté + et devrait se montrer plus tenace que bon nombre de ses adversaires. Suivons aussi Poète impeccable (Muhtathir), un représentant de la marquise de Moratalla qui a réalisé des débuts intéressants sur la piste de Clairefontaine. Et enfin, n'oublions pas robin des Bois (Sky Mesa), qui a montré un peu de qualité en région parisienne mais reste sur un cuisant échec sur l'hippodrome d’Amiens, si particulier. Il ne faut pas le condamner sur cette performance, tant le parcours proposé allait à l’encontre de son aptitude.

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.