Prix d’omméel (b) : prometteuse, immortal verse décroche son étoile

Autres informations / 22.08.2010

Prix d’omméel (b) : prometteuse, immortal verse décroche son étoile

Parmi les inédits au départ du Prix d’Omméel (B), Immortal Verse (Pivotal) était la pouliche qui possédait la plus belle origine. Née dans la pourpre, la pensionnaire de Robert Collet a également prouvé qu’elle avait de la classe. Il en faut pour battre des chevaux qui ont déjà couru. En deux cents mètres, elle a dominé sûrement ses adversaires, avec seulement deux coups de cravache, passant le poteau les oreilles bien pointées. Son comportement en course, son modèle et son pedigree justifient donc la JDG Rising Star que nous lui attribuons. « J’étais impatient qu’elle débute [Immortal Verse  devait  courir le Prix de la   Motte Sassy mais l’épreuve avait été transférée sur le sable et son mentor avait préféré la faire forfait] et j’avais préféré la sup plémenter aujourd’hui, nous a déclaré Robert Collet. Elle a de la marge et je suis content d’avoir une pouliche comme elle à la maison… » Encore un peu verte et regardante, Immortal Verse a une importante marge de progression et son entraîneur ne cache pas l’estime qu’il lui porte. D’autant plus qu’il l’avait engagée   dans   les   Prix deLisieux (F) et des Marettes (F) soit les deux meilleures épreuves pour inédites du meeting de Deauville.

ONE THOUSAND BOUILLANTE

Favorite de l’épreuve, One Thousand paraissait trouver des conditions de courses favorables dans le Prix d’Omméel. Mais la pensionnaire de Jean-Claude Rouget s’est montrée tendue durant le parcours et n’a pu réagir aux attaques dans la phase finale terminant troisième. « Elle était un peu bouillante et Ioritz [Mendizabal] n’a pu la reprendre, nous a raconté Robert Nataf, représentant du propriétaire Anthony Holmes. Jusqu’à 300m du poteau, elle ne s’est pas relâchée. Elle va être sans doute arrêtée pour tout reprendre ensuite.”

UNE FAMILLE TRÈS RICHE

Élevée par Kilfrush Stud Farm, Immortal Verse est la nièce de Last Tycoon (Try My Best), vainqueur du Breeders’ Cup Mile (Gr1), des Nunthorpe Stakes (Gr1), des King’s Stand Stakes (Gr1) et de trois Grs3 en France. Elle est aussi la nièce d’Astronef (Be My Guest), triple lauréat de Groupe, de Save me The Waltz (Kings Lake) mère de Valentine Waltz (Be My Guest) gagnante de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), de The Perfect Life (Try My Best), lauréate des Prix du Bois (Gr3) et    Imprudence (L) et de Flowerdrum (Sadler’s Wells), lauréate de Listed. Egalement, Immortal Verse est la nièce de Zelda (Caerlon) qui a donné les chevaux de Groupe : Nipping (Night Shift), Zipping (Zafonic) et Zelding (Warning). Immortal Verse est aussi la fille de Side of Paradise (Sadler’s Wells), lauréate du Prix La Camargo (L) quelques semaines après avoir remporté sa première course à Hyères. Elle a pris quatre places de Grs3, concluant sa carrière sur une deuxième place dans le Prix Fille de l’Air (Gr3). Au haras, elle a donné Go Lovely Rose (Pivotal), deuxième du Prix des Marettes. Troisième mère d’Immortal Verse, Irish Lass II (Sayajirao) a produit Irish Ball (Baldric) a remporté le Derby irlandais (Gr1).