Prix gontaut-biron – hongkong jockey club (gr3): le grand retour de vision d’état

Autres informations / 13.08.2010

Prix gontaut-biron – hongkong jockey club (gr3): le grand retour de vision d’état

La grande attraction du Prix Gontaut-Biron (Gr3) tient en la présence du quadruple lauréat de Gr1 Vision d’état (Chichicastenango). Le champion d’Eric Libaud n’a plus été vu en compétition depuis son échec dans le Dubaï World  Cup  (Gr1), en mars dernier à Meydan. Une désillusion expliquée par ses difficultés à se produire sur la piste en Tapeta. Le cheval était loin de produire sa valeur, celle qu’il avait montré notamment dans le Hongkong Cup (Gr1) en décembre dernier et va tenter d’afficher un tout autre visage. Vision d’Etat entre dans sa dernière campagne avant de prendre la direction du haras ; le "Gontaut-Biron" apparaît donc comme une course de rentrée pour se remettre en forme. Dans cette logique, il ne devrait pas apparaitre au top de sa condition physique, ce qu’il devrait atteindre pour ses objectifs futurs, que sont les Champion Stakes (Gr1) de Newmarket et le Hongkong Cup (Gr1), mais les derniers exercices du champion ont convaincu son entraîneur et l’on doit s’attendre à retrouver le vrai Vision d’Etat. Avant cela, sa route passe par Deauville, un lieu qu’il n’a plus foulé depuis les ventes Arqana en décembre 2006. C’est ici que tout avait commencé pour le représentant de Jacques Détré et c’est ici qu’il cherchera à prendre un nouveau départ.

AGENT SECRET PORTE LE POIDS DE LA  COURSE

Parmi les onze prétendants au Prix Gontaut-Biron, agent secret (Pyrus) est le cheval qui est le plus en forme. Le pensionnaire de François Rohaut a longtemps tourné autour d’une course de prestige et vient d’en remporter deux consécutivement. Deux titres glanés en province, dans les Grand Prix de Lyon-Mérial (L) et de Vichy-Auvergne (Gr3). Le représentant de Raoul Temam va devoir porter le poids de la course et rend notamment cinq livres à Vision d’Etat.

RENTRÉE DE CIRRUS DES AIGLES

Étincelant lors de son année de 3ans, conclu par un bon accessit dans le Hongkong Vase (Gr1) et une victoire dans le Prix du Conseil de Paris (Gr2), Cirrus des aigles (Even Top) a manqué son retour à la compétition en février dernier. Le pensionnaire de Corine Barande-Barbe, contrarié par une légère blessure, profite de cet engagement pour effectuer son retour à la compétition. D’une régularité de métronome, sa candidature rehausse encore un peu plus le niveau de cette épreuve, qui est déjà élevé.

A LA RECHERCHE DE LEUR GLORIEUX PASSE

La jdG Rising starRussian Cross  (Cape Cross)  et silver frost (Verglas) se sont montrés décevants depuis leur retour à la compétition. Le premier s’installait comme l’un des meilleurs français sur la distance de 2.000m, mais vient de décevoir sur un terrain qui n’était pas à sa convenance. Silver Frost est encore loin de la valeur qu’il a montrée à 3ans, remportant la Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Le protégé d’Yves de Nicolay n’a couru qu’une seule fois sur une distance supérieure au mile, lors du Prix du Jockey Club (Gr1), où il a conclu au sixième rang.

BUDAI, LE SEUL ETRANGER AU DEPART

En cette période de vente, Deauville est le centre du monde hippique. Pourtant, un seul étranger a profité de cette occasion pour tenter sa chance face aux français. Il s’agit de l’allemand budai (Dai Jin), qui s’est déplacé par deux fois en France, pour autant de succès. Le dernier en date a eu lieu lors du Grand Prix de Compiègne (L) et il s’attaque désormais à une toute autre opposition.

COURT CANIBAL ET STARLISH DANS LEUR CATEGORIE

Habitués à ce type de compétition, Court Canibal (Montjeu) et starlish (Rock of Gibraltar) ont pris l’habitude de se produire à ce niveau. Une catégorie qui leur sied bien. Ils y ont tous les deux déjà triomphé et entendent bien faire parler d’eux une fois de plus. Mais le lot est de haut niveau et leurs chances de succès paraissent assez faibles d’autant plus que Court Canibal n’aura pas son terrain de prédilection et que Starlish fait une semi-rentrée

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.