Prix hervé de la héronnière (prix des tilleuls): tarakan s’impose au courage

Autres informations / 09.08.2010

Prix hervé de la héronnière (prix des tilleuls): tarakan s’impose au courage

Tarakan (Trempolino) a dû sortir les "gants" pour  mettre K.O. le pensionnaire de Carlos Lerner Baulon (Poliglote) dans le Prix Hervé de la Héronnière, préparatoire au Grand Steeple-Chase de Deauville (L). Le pensionnaire de Jacques Ortet a constamment évolué aux premiers rangs avant de se montrer courageux pour dominer Baulon dans les derniers mètres. « Je l’ai laissé respirer dans le dernier tournant, a expliqué Jonathan Plouganou, jockey du vainqueur. Il s’est montré très lutteur. J’avais un peu peur du terrain mais c’est un cheval de qualité. » Et comme un bon cheval, Tarakan sait s’adapter. Depuis le début de sa carrière, il a déjà connu sept hippodromes différents et n’a couru que dix sept fois alors qu’il a déjà 5ans. On peut donc penser qu’il a les possibilités pour briller dans les gros handicaps à Auteuil.

UN NOUVEAU FILS DE TREMPOLINO SUR LE DEVANT DE LA SCÈNE

Élevé par André Larrieu et Christophe Pierrou, Tarakan est un fils de Trempolino (Sharpen Up), un étalon qui compte parmi les meilleurs pour l’obstacle. Il est le père de Don Lino, vainqueur du Prix Cambacérès (Gr1), Font Froide, impressionnante lauréate du Prix Achille-Fould (L) et Madox, vainqueur du Prix Jim Crow. Vitrolles (Gulch), mère de Tarakan, n’a pas couru en obstacle. Elle a pris part à sept courses, dont cinq en République Tchèque, où elle assigné sa seule victoire. Elle a donné sept produits, dont deux gagnants. Deuxième mère de Tarakan, Sandy Baby (Al Hattab), a donné La Grande Cascade (Beaudelaire), troisième de Groupe 2 en Allemagne en plat et lauréate du Critérium de l’Ouest (L), à Craon.