Prix jacques cartier (g) : joël boisnard a deux chances de briller

Autres informations / 25.08.2010

Prix jacques cartier (g) : joël boisnard a deux chances de briller

Douze pouliches de 2ans se sont donné rendez-vous dans le Prix Jacques Cartier (G), un maiden sur la distance de 1.600m. Joël Boisnard présente deux de ses pensionnaires, une inédite et une autre qui va prendre pour la deuxième fois le départ d’une course.

Cette dernière, nommée uca tivoli (Iron Mask), a aussi l’avantage de connaître la piste de Saint-Malo. Elle y a débuté par une cinquième place sur ce même parcours au début du mois d’août. Mais le principal atout de Joël Boisnard pourrait bien être sa débutante : naromdia (High Yield) appartient à une famille vivante et gagnante à tous les étages, celle de la bonne reggane (Red Ransom). Elles ont en commun leur deuxième mère, raintree renegade (Green Forest), qui avait en son temps pris la troisième place du Prix de Diane (Gr1). La candidature de Naromdia est donc à suivre avec intérêt, d’autant que son père, high yield, connaît une franche réussite avec ses 2ans.

DU CÔTÉ DE L’OPPOSITION

Deux autres pouliches inédites vont prendre part au Prix Jacques Cartier, présentées respectivement par Fabrice Vermeulen et François-Xavier de Chevigny : mixed intention (Elusive City) et syphaline (Timboroa). Cette dernière pourrait être destinée à s’engager sur les obstacles dans un futur proche. Elle a pour sœur utérine la bonne slim pearl (Enrique), lauréate du Prix Bournosienne (Gr3) à Auteuil. Parmi les pouliches qui ont déjà une petite expérience des courses, retenons tenakra (Fasliyev), une pensionnaire de Carlos Laffon-Parias qui va découvrir le mile après trois performances intéressantes sur des distances plus rapides.