Prix lieu des champs (b)

Autres informations / 08.08.2010

Prix lieu des champs (b)

DIMANCHE, DEAUVILLE

CLEAR COAST MONTE LES MARCHES UNE À UNE

Après

un tour et demi de l'hippodrome en liberté sur la piste, Clear Coast (Lando)

s'est imposée après une vive lutte dans le Prix du Lieu des Champs (B). Le

départ de la course a été retardé pour attendre la future lauréate et c'est une

chance qu'elle ait pu courir. Car Clear Coast a bien gagné face aux mâles. «

C'est une pouliche sur la montante, nous a déclaré Éric Libaud. Son pedigree

n'est pas si précoce. Maintenant, nous allons lui donner un petit break et elle

reviendra à l'automne où les terrains souples ne devraient pas lui déplaire. »

Clear Coast a en effet été amenée progressivement sur ce Prix du Lieu des

Champs. Elle a débuté tardivement, au mois de mars de ses 3ans, mais elle a

couru six fois depuis. Éric Libaud lui a laissé le temps qu'il faut et n'a

couru qu'en province avant cette "B" deauvillaise.

LA P.S.F. : UNE QUESTION D'APTITUDE

Éric

Libaud a déclaré au micro d'Equidia : « J'ai fait un tour sur la piste en sable

[en partant rattraper sa pouliche en liberté, ndlr] et je peux vous dire

qu'elle est en parfait état. » La P.S.F. n'est pas une mauvaise piste, mais

elle ne convient pas obligatoirement à tous les chevaux. Ç'a été le cas pour landing Site (Peintre Célèbre), la

favorite de l'épreuve, qui n'a absolument pas montré ce qu'elle avait réalisé

en débutant. « Cette course est trop mauvaise pour être exacte et, sur le

sable, ce n'est pas évident », nous a confié Élie Lellouche, entraîneur de la

favorite. Landing Site n'a pas eu non plus le meilleur des parcours. Avec un

numéro à l'extérieur dans les stalles, elle est venue en épaisseur,

progressivement, pour prendre la tête. Dans la ligne d'en face, elle a perdu

des rangs et l'Américain War Singer (War

Chant) – deuxième – a pris la tête. Dans la ligne droite, elle n'a pas accéléré

alors qu'elle avait gagné comme une pouliche de Groupe pour ses débuts. War

Singer, pour sa part, est une fois de plus la preuve que les chevaux d'origine

américaine connaissent une réussite éclatante sur le sable de Cagnes, de

Deauville ou d'ailleurs. Ce pensionnaire de Jean-Claude Rouget, représentant de

l'Écurie Fares, a longtemps lutté avec la gagnante et n'a craqué que tout à la

fin.

DE LA FAMILLE DE BINT PASHA

Élevée par la Suissesse Angela

Kurth, qui l'a confiée au Haras de la Cauvinière (Sylvain et Élizabeth Vidal),

Clear Coast court sous ses couleurs. C'est une fille de lando et nadrashaan

(Darshaan). La deuxième mère, nadra (Sadler's Wells), a donné Master David

(Grand Slam), gagnant de Listed et deuxième des Wood Memorial Stakes (Gr1),

ainsi qu'ardent Passion (Bering), troisième du Prix Saraca (L), à 2ans. La

troisième mère, Bint Pasha (Affirmed), était une superbe jument de course. Elle

a remporté les Pretty Polly Stakes (Gr2), les Yorkshire Oaks et le Prix

Vermeille (Grs1).


 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.