Prix maurice de gheest  (gr1) : un "maurice de gheest" très ouvert

Autres informations / 09.08.2010

Prix maurice de gheest (gr1) : un "maurice de gheest" très ouvert

Cette année, pas de Marchand d’or au départ… le Prix Maurice de Gheest redevient un sprint indécis, où les Britanniques et les Français vont pouvoir s’en donner à cœur joie. VARENAR (ROCK OF GIBRALTAR & VISOR, PAR MR. PROSPECTOR)

tombeur de la grande championne Goldikova (anabaa) dans le Prix de la Forêt (Gr1) 2009, varenar se révélait alors comme un top flyer. cette année, deux de ses trois prestations ont eu lieu en angleterre et il a à chaque fois mieux couru que ne l’indique son classement. À ascot, dans les "Golden Jubilee" (Gr1), il terminait huitième en étant dans le mauvais wagon, puis il s’est classé sixième du July cup (Gr1), où son jockey n’a pas été très inspiré d’après l’analyse d’alain de royer Dupré. Malgré son numéro 15 - très handicapant sur cette piste - c’est un candidat à la victoire dimanche. enfin, on rappellera que l’an dernier, à seulement 3ans, il avait terminé quatrième de cette course.

HIGH STANDING (HIGH YIELD & NENA MAKA, PAR SELKIRK)

 c’est la première incursion en France de ce pensionnaire de William Haggas. comme beaucoup de chevaux anglais que l’on voit sur les courses de Groupe pour sprinters, il a fait ses classes dans les handicaps. il a même gagné le Heritage Handicap (le plus haut niveau de handicap anglais) sur 1.200m à royal ascot en  2009. troisième du sprint cup (Gr1) ensuite, il possède une solide expérience. et même s’il a été battu par regal Parade dernièrement, il possède ici une première chance.

REGAL PARADE (Pivotal & Model Queen, par Kingmambo)

lui aussi n’a jamais couru en France et possède un profil assez similaire à High Standing. entraîné par le King of sprint, "Dandy" nicholls, il a aussi gagné un Heritage Handicap, à ayr, en 2008. il a ensuite attaqué le plus haut niveau, remportant le sprint cup l’an dernier. cet ancien pensionnaire de Mark Johnston va aborder une distance un peu limite pour lui et s’élancera d’une stalle à l’extérieur, la quatorze. néanmoins, il est en forme et est l’un des rares gagnants de Gr1 au départ. toutefois, il faut espérer que son jockey, adrian nicholls, soit plus lucide que vendredi soir…

MARIOL (MUNIR & LA BASTOCHE, PAR KALDOUN)

Deuxième de cette épreuve l’an dernier, Mariol prouvait alors qu’il n’avait rien à envier au plus grands. Grand spécialiste de la ligne droite de Deauville, où il a gagné le Prix de ris-orangis et le Prix de Meautry (Gr3), Mariol arrive avec de la fraicheur sur cette épreuve. il a en effet couru à Meydan cet hiver et n’a couru qu’une fois en France en 2010, terminant quatrième à Maisons-laffitte du Prix de ris-orangis. cheval très brave et donnant souvent le meilleur de lui-même, Mariol peut encore créer la surprise cette année

PLANET FIVE (STORM CAT & SIX PERFECTIONS, PAR CELTIC   SWING)

c’est "l’origine" de la course. Pour rappel, sa mère a gagné le "Marcel Boussac", l’"astarté" (devenu Prix rothschild) et le Breeders’ cup Mile (Grs1). après avoir débuté sur 1.600m, Planet Five a été raccourci et a trouvé sa voie sur le sprint. après avoir connu des tâches difficiles à 3ans face aux "vieux", il a connu son heure de gloire en remportant le Prix du Gros-chêne (Gr2). cette fois, il aura 300m de plus à parcourir, mais ses limites sont encore difficiles à cerner et il peut réaliser un coup d’éclat.

AMICO FRITZ (FASLIYEV & ARTIC APPEAL, PAR AHONOORA)

amico Fritz est l’exemple parfait des sprinters qui se sont amélioré avec l’âge. Mis "à réclamer" pour 34.000€ en mai 2009, il a depuis nettement grimpé les échelons. il a vraiment explosé cette année, gagnant le Prix cor de chasse (l), puis un Gr3 en allemagne. il a tenté sa chance ensuite à royal ascot, terminant très bon cinquième des "Golden Jubilee" (Gr1), face à une opposition extremement relevée. cheval très puissant et ne rechignant pas à l’effort, il a franchi beaucoup de paliers d’un coup et n’a peut être pas fini d’étonner…

THIERRY DE LA HERONNIÈRE : « PORLEZZA, LA JUMENT AUX YEUX DE BICHE »

en 2003, thierry de la Heronnière a connu un grand moment avec Porlezza (sycios), gagnante du Prix Maurice de Gheest. il n’était pas à Deauville, car « je pense que je porte la poisse, mais Porlezza est une jument qui m’a beaucoup marqué. Porlezza est née au haras d’ellon, nous a expliqué thierry de la Heronnière. tout a commencé avec Poitevine, que Monsieur Hilger, un de nos clients les plus fidèles, a achetée yearling alors que tout le monde lui conseillait de ne pas la prendre. elle était estropiée et n’avait pas couru. Poitevine lui plaisait, car elle appartenait à la famille de Grey Dawn, qui est le seul cheval à avoir battu sea Bird. c’est une pouliche qui a marqué Monsieur Hilger. Poitevine avait du cadre, mais elle est morte tôt. elle a eu deux produits par Matahawk, dont Pupsi. Puspi était une bonne pouliche, avec un vrai changement de vitesse. elle avait une bonne tête, mais aussi un peu de caractère et beaucoup de physique. elle a été croisée à sicyos pour donner Porlezza. Monsieur Hilger voulait vraiment la croiser à cet étalon. sa passion, c’était d’étudier les croisements. Dès le début, Porlezza, qui était au haras, sortait du lot. elle était magnifique, d’une gentillesse absolue et avec des yeux de biche… en course, elle a réussi de 1.000m à 1.400m et le Prix Maurice de Gheest a été son apothéose. Quand ensuite elle a été vendue, j’en pleurais de la voir repartir dans le couloir…elle m’a beaucoup marqué. Quand sa fille, Ponte di legno est passée en vente, c’était une évidence pour moi de l’acheter. Je l’ai eue pour 22.000€, mais j’étais prêt à mettre plus ! Maintenant, je vois que j’ai mis mon réveil à l’heure, car Porlezza a produit Pontenuevo, la gagnante du Prix de cabourg (Gr3). »

WAR ARTIST (ORPEN & ROYAL SOLITAORE, PAR BROCCO)

Placé de Gr1 en angleterre, War artist a réalisé un bon meeting à Meydan cet hiver. il a ensuite rejoint les boxes d’alain de royer Dupré, qui a fait du Prix Maurice de Gheest un objectif pour lui. Facile gagnant du Prix de ris-orangis, il sera associé à olivier Peslier qui le connaît bien. on peut avoir un léger doute sur la distance de 1.300m, mais en théorie, il dispose d’une première chance.

PRIME DEFENDER (BERTOLINI & ARIAN DA, PAR  SUPERLATIVE)

Double gagnant de Gr2 en angleterre, Prime Defender a du mal à passer le cap au niveau Gr1. c’est un cheval qui ne chôme pas, qu’il a participé au meeting de Meydan et a couru déjà onze fois cette année. Peut-être a-t-il eu besoin de temps pour récupérer de Meydan ? en théorie, le pensionnaire de Barry Hills fait partie des deuxièmes chances, mais c’est un cheval dur, qui n’a pas si mal couru dernièrement…

SMOOTH OPERATOR (BIG SHUFFLE   & SALZGITTER, PAR SALSE)

ni sprinter, ni miler, smooth operator se plait sur les distances de 1.300m et 1.400m. Gagnant en 2009 du Prix de la Porte Maillot (Gr3) face aux "vieux", il a marqué un peu le pas ensuite. Placé dans des Gr3 cette saison, le gagnant du critérium de Maisons-laffitte (Gr2) 2008 est assez difficile à saisir. néanmoins, il n’est pas incapable de bien faire à ce niveau.

INDOMITO (AREION & INSOLA, PAR ROYAL SOLO)

c’est le cheval le plus difficile à juger dans cette course. Placé de Gr3 en scandinavie, il a échoué jusqu’à présent en France. sa dernière course sur notre sol s’est d’ailleurs conclue par une huitième place dans le Prix de la Porte Maillot (Gr3). Difficile donc de lui voir une première chance, même s’il sera monté par Davy Bonilla, triple gagnant de cette course avec marchand d’Or.

ARABIAN GLEAM (KYLLACHY & GLEAM OF LIGHT, PAR DANEHILL)

Voilà un autre sérieux client venant des îles britanniques. là-bas, il est double gagnant de Gr2 et a déjà bien figuré face à des chevaux comme Paco Boy. sa rentrée, le 17 juillet, a été un peu effacée (sixième sur neuf). Mais, s’il a progressé et retrouvé le niveau qui était le sien un an plus tôt, il peu faire très mal.

ALVERTA (FLYING SPUR & GRILSE, PAR RAHY)

c’est l’attraction de l’épreuve. Venu d’australie, alverta était considéré comme le futur gagnant des "Golden Jubilee" (Gr1). Mais, dans la peau du favori, il a terminé quatorzième de l’épreuve. Peut être avait-il besoin d’adaptation, car il a ensuite terminé très bon troisième du July cup (Gr1). il revient en forme et s’annonce comme le cheval à battre dans cette course.

FLASH DANCE (ZAMINDAR & RESQUILLEUSE, PAR  DEHERE)

c’est la "note" du Prix de la Porte Maillot (Gr3). très mal partie et encore dernière à l’entrée de la ligne droite, elle avait refait le champ de course pour venir finir quatrième. D’ailleurs, depuis ses débuts victorieux à longchamp dans le Prix de la Michodière (F), elle n’a jamais fini plus loin que quatrième. D’une régularité exemplaire, la victoire est difficile pour elle, mais elle peut viser une belle place grâce à son finish dévastateur.

CHOPOUEST (INDIAN ROCKET & FREE TRACK, PAR SOLID ILLUSION)

seul invaincu au départ, chopouest possède une histoire peu ordinaire. Gagnant du premier "réclamer" pour 2ans en 2009, il a ensuite été arrêté plus d’un an. Pour sa rentrée, il a étonné tout le monde avant de confirmer en s’imposant au niveau "B". Dimanche, il vient tester ses limites et même  si tâche est ardue - c’est un 3ans face aux aînés - rien n’est impossible.

JOANNA (HIGH CHAPARRAL & SECRETE MARINA, PAR  MUJADIL)

seule femelle de 3ans face aux aînés et aux mâles, Joanna tente un pari audacieux. un pari qui suit le programme que lui a fixé son mentor, Jean-claude rouget, qui a choisi de lui faire courir - et gagner- le Prix de la Porte Maillot après sa victoire dans le Prix de sandringham (Gr2). Déjà lauréate sur la ligne droite de Deauville du Prix du calvados (Gr3), Joanna possède assez de vitesse pour réussir. néanmoins, face aux "vieux cuirs", il lui faudra se surpasser pour s’imposer.

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.