Prix michel houyvet (l)

Autres informations / 15.08.2010

Prix michel houyvet (l)

DEAUVILLE, DIMANCHE

LE

LARRON S’ANNONCE COMME UN LEADER CHEZ LES JEUNES STAYERS

Le Prix

Michel Houyvet (L) permet aux 3ans un peu barrés sur la distance classique de

venir tenter leur chance sur 3.000m. Il opère une première sélection sur cette

distance avant les Groupes réservés aux jeunes stayers à l’automne. Mais d’ores

et déjà, on peut penser que le « Michel Houyvet » a sacré un possible leader

des 3ans sur les   longues

distances :

la JdG Rising Star le larron (High Chaparral). « C’est un très

bon

cheval », a

déclaré Christophe Soumillon son jockey, à sa descente de cheval. Le cava- lier

belge n’a pas hésité à tenter un "coup" dans la ligne droite. Après

s’être rapproché en épaisseur dans le tournant final, alors que le rythme était

peu élevé, il a lancé son partenaire en pleine piste, complètement isolé. Une

fois en tête, Le Larron s’est un peu relâché et aurait pu être surpris par la

vive attaque de Brampour (Daylami). Mais on sentait qu’il avait

nettement la pointure de ses rivaux pour l’emporter. « En le rallon- geant, il

se bonifie et il appartient à une famille qui vieillit bien, nous a expliqué

Alain de Royer Dupré, entraîneur de Le Larron. Il est très froid. Il progresse

après avoir gagné sa "B" dans un bon style et terminé troisième du Prix

du Lys (Gr3). Il va dans tous les terrains. Il a eu un beau passage dans le

dernier tournant et s’impose comme un vrai cheval de distance. Il devrait

maintenant courir le Prix de Lutèce (Gr3). » Le programme est établi à l’avance

chez les stayers de 3ans. Ils n’ont que deux Groupes à leur pro- gramme après

la suppression du Prix Berteux (Gr3) : le Prix de Lutèce et le Prix Chaudenay

(Gr2). Deux épreuves dans lesquels Le Larron devra asseoir sa suprématie sur

ses contemporains.

LE

LARRON ET SA BELLE FRATRIE

Élevé par

Paul Nataf, Le Larron provient d’une souche de Guy de Rothschild. Il est le

frère de Jukebox Jury (Montjeu), gagnant de Gr1 en Allemagne et du Grand

Prix de Deauville ainsi que des Rose of Lancaster Stakes (Gr3) et des

Jockey-Club Stakes (Gr2). À 2ans, il avait aussi enlevé les Royal Lodge Stakes

(Gr2) en très bon cheval. Le Larron est aussi le frère de Belle allure (Numerous),  gagnante du "Vanteaux" et d’un Gr3

à Belmont aux États-Unis, de the Mask (Saint Estèphe), quatre fois placé

de Groupe et lauréat du Prix de Saint Patrick (L), et de Pierrot Solaire (Dancing

Spree), gagnant de Listed à Naples. Mère de Le Larron, Mare aux Fées (Kenmare)  a 

enlevé  une course en

trois sorties. Féerie Boréale (Irish River), deuxième mère de Le

Larron, a pris la deuxième place du Prix d’Aumale (Gr3) avant de terminer

troisième du Prix Marcel Boussac (Gr1). Sept de ses quatorze produits ont gagné

sans s’illustrer au niveau black type. Troisième mère de Le Larron, Skelda (La Varende) a gagné deux Gr3

avant de donner le jour à Soleil noir (Exbury),

vainqueur du Grand Prix de Paris (Gr1), deuxième du St Leger (Gr1) et troisième

du Coronation Cup (Gr1) sous les couleurs bleu toque jaune.

 



 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.