Prix tanit (b)

Autres informations / 08.08.2010

Prix tanit (b)

DIMANCHE, DEAUVILLE

ESPIRITA ACCOMPLIT SON DESTIN

«

Espirita devait courir ce lundi à Clairefontaine, dans la "F" sur

1.400m, mais elles étaient dix-huit en lice donc nous sommes allés sur cette

"B" », nous a confié Élie Lellouche au sujet de sa pensionnaire,

gagnante du Prix Tanit (B). Une épreuve que ne devait pas courir Espirita

(Iffraaj) et qu’elle a finalement enlevée avec la manière. La partenaire

d’Anthony Crastus a donc accompli sa destinée qui passait par une victoire ce

dimanche. Après avoir bénéficié d’un bon parcours en troisième position le long

de la corde, Espirita a suivit Riqa (Dubawi)

dans son effort dans le tournant final. Déboîtée à trois cents mètres du but,

elle a débordé la pouliche du Cheikh Hamdan Al Maktoum   dans les cent derniers

mètres pour gagner avec assurance. « Elle a progressé car elle a su bien accélérer

alors qu’elle était un peu débordée, a précisé l’entraîneur cantilien. Ça ne me

faisait pas peur de passer de 1.200 à 1.500m avec elle. C’est

le  premier

cheval que j’ai pour Bruno Mettoudi

et ses associés. » Désormais, Espirita va devoir monter de catégorie après sa

victoire dans une "B" et elle semble capable de franchir encore un

palier car elle s’améliore de course

en course.

UNE SŒUR EN VENTE LORS DES VENTES

 ARQANA

Espirita a une sœur par Zamindar qui passe en vente lors de

la prochaine session

des ventes Arqana.

Il s’agit du #336 qui se nomme Belisha et qui est

présentée par Jean-Hughes de Chevigny (Haras de la Perrigne). la déception dans

l’entourage de Riqa C’est la déception qui

dominait dans l’entourage de Riqa après son premier accessit. Du garçon de

voyage à l’entraîneur, tout le monde

pensait que la pouliche allait ouvrir son palmarès. Mais la partenaire de Davy

Bonilla a voyagé en deuxième épaisseur, au

côté de l’animatrice Hoppy’s Flyer (Country Reel) et, après avoir mis du temps à dépasser la protégée de Tom Dascombe, elle n’a pu contrer le retour

d’Espirita. « Nous sommes déçus, nous a avoué Freddy Head. Mais la gagnante est

peut être meilleure que nous puisqu’elle n’avait qu’une course dans les jambes

comme

Riqa.”

LA NIÈCE DE TORCH

ROUGE

Élevée

conjointement par la Sca la Perrigne et l’Élevage de Courteilles, Espirita est

la nièce de torch Rouge (Warning),

lauréat du Brandenburg Trophy, de l’Arlington Handicap (Grs2) et

du Laurance Amour Handicap (Gr3). Deuxième mère d’Espirita,

Sistabelle (Bellypha) a aussi produit : Sistadari (Shardari), génitrice

de Simonas (Sternkoenig)   

gagnant  du  Premio  Carlo d’Allessio, de l’Hansa Preis (Grs2) et deuxième du Canadian

International (Gr1) –, Syrakus (Kris)

et Sir Warren (Warning), deux vainqueurs

de Listed. Reprocolor (Jimmy Reppin), troisième mère d’Espirita, a gagné deux

Grs3 et elle a surtout donné (entre autres) Cezanne (Ajdal), vainqueur des Champion Stakes (Gr1), Colorspin (High Top) – vainqueur des Irish Oaks (Gr1) et

mère de Kayf tara (Sadler’s

Wells), double vainqueur de l’Ascot Gold Cup (Gr1), opera House (Sadler’s Wells),

lauréat des King George and Queen Elizabeth Stakes (Gr1), et Zee Zee top (Zafonic), gagnante du Prix de l’Opéra (Gr1) –, Bella Colora (Bellypha), lauréate du Prix de l’Opéra et mère de Stagecraft (Sadler's Wells), vainqueur

des Prince of Wales Stakes (Gr2 à l’époque).


 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.