San sebastian (esp), dimanche

Autres informations / 16.08.2010

San sebastian (esp), dimanche

INTERNATIONAL

COPA DE ORO-8E ÉTAPE DU DÉFI DU GALOP (A)

BANNABY SE MONTRE SOUVERAIN DEVANT SES AFICIONADOS

Le roi

d’Espagne Bannaby (Dyhim Diamond) a réussi le doublé dans la Copa de

Oro-8e étape du Défi du Galop (A), deux ans après sa première victoire dans

cette épreuve. Toutes les tribunes de San Sebastian ont soutenu le vain- queur

du Prix du Cadran (Gr1) 2008 dans la ligne droite. Et dès qu’il a pris

l’avantage sur le fuyard Pazifiksturm (Samum), passant le poteau en

tête, les applaudissements et les cris de joie ont retenti. En effet, Bannaby

déplace les foules en Espagne et fait figure d’ambassadeur des courses dans la

péninsule ibérique. Un cheval dont l’Espagne a besoin pour construire l’image

de ses compétitions. « C’est un champion, nous nous connaissons très bien et il

a été fantastique aujourd’hui », a confié son jockey Julien Grosjean à nos

confrères de l’émission Pasion por el Turf. Le pilote français installé en

Espagne depuis 2006 ne s’est pas affolé en selle sur Bannaby. Bien parti, il

s’est posi- tionné en sixième position le long de la corde. Dans la ligne d’en

face, Jean-Baptiste Hamel, en selle sur Pazifiksturm, a tenté un "coup de

poker" en prenant l’extérieur, là où la piste n’est pas trop hachée.

Isolé, il a pris plusieurs lon- gueurs au peloton, entrant dans la ligne droite

avec une avance qui pouvait laisser penser qu’il gagnerait. Mais pro-

gressivement, Bannaby est revenu, regagnant mètre après mètre, pour venir

prendre le meilleur d’une demi-longueur, soit le même écart que lors de sa

victoire en 2008. « C’est un cheval qui nous procure beaucoup de joies, a

déclaré Mauricio Delcher Sanchez aux journalistes espagnols. Il est formidable

et il s’est montré vaillant aujourd’hui même si la distance était un peu courte.

Aujourd’hui, la piste lourde l’a avantagé. »

L’entraîneur espagnol peut maintenant rêver

à une deuxième victoire dans un Prix du Cadran qui devrait être ouvert.

D’autant plus que Bannaby a prouvé, en terminant quatrième de l’Ascot Gold Cup,

qu’il pouvait rivali- ser de nouveau avec l’élite des stayers mondiaux. Le second représentant de Mauricio Delcher Sanchez, Bottega (Mineshaft), a tracé une belle ligne droite

pour conclure quatrième, précédé par Senor

Miranda (Fantastic Light) qui

l’avait déjà devancé dans le Derby espagnol (A). On regrettera cependant le

forfait du vain- queur de ce Derby, Plantagenet (Trade Fair) qui a refusé d’entrée dans sa stalle de départ.

LES

FRANÇAIS SE MONTRENT

DÉCEVANTS

Sur ce tracé spécial de San Sebastian, les

deux français Wysiwyg lucky (Ultimately Lucky) et Macondo (Kendor) ont attendu parmi les derniers. Trop loin à l’en- trée de la ligne droite,

ils n’ont pas pu aller chercher les chevaux de tête. Wysiwyg Lucky a bien tenté

un effort en pleine piste, mais elle a rapidement coincé, concluant huitième

devant Macondo, qui a démontré qu’il n’appréciait pas l’hippodrome espagnol.