Doncaster (g.-b.), samedi

Autres informations / 12.09.2010

Doncaster (g.-b.), samedi

INTERNATIONAL

LADBROKES ST LEGER

STAKES (GR1)

ARCTIC COSMOS EN

PLEINE  LUMIÈRE

Troisième des

Gordon Stakes (Gr3) dernièrement, arctic Cosmos (North Light) a évolué dans

l'ombre des meilleurs cette année. Mais ce samedi, dans le St Léger de

Doncaster (Gr1), le plus vieux Classique du monde, il s'est révélé au grand

jour, lui qui portait les œillères pour la première fois. Il s'est imposé en

venant à l'extérieur, aidé tout de même de dix coups de cravache par son

jockey, le jeune William Buick. « Nous avions toujours espéré qu'il serait un

cheval de St Léger et aujourd'hui le rêve s'est réalisé. Il l'a fait comme un

bon cheval. Nous pouvons maintenant rêver au Breeders'Cup », a déclaré son

entraîneur, John Gosden qui a remporté le troisième St Léger de Doncaster de sa

car- rière. Et le coproprietaire n'est autre que sa femme (Rachel Hood) ! Dans

le Passeport du vendredi, sur Equidia, Gilles Barbarin avait mis le doigt sur

la candidature de ce cheval et en avait fait son favori. Arctic Cosmos a laissé

Midas touch (Galileo) à deux longueurs. Pour la troisième fois d'affilée, ce

dernier a donc pris la deuxième place après celles acquises dans l'Irish Derby

(Gr1) et dans les Great Voltigeur Stakes (Gr2), la meilleure préparatoire au St

Léger.

JOHN GOSDEN ET

WILLIAM BUICK, UNE COLLABORATION FRUCTUEUSE

William Buick a

remporté son premier St Leger de Doncaster. Il travaille avec John Gosden

depuis le début de l'année et il connaît depuis une très belle réussite. Cette

année, il a également remporté le Dubai Sheema Classic, l'Arlington Million et

le Darley Prix Morny (Grs1). Il a déclaré au sujet d'Arctic Cosmos : « Nous

avons attendu et le rythme de la course était assez soutenu pour que nous

puissions bien finir. Quand je lui ai demandé d'accélérer, il l'a très bien

fait. C'est un cheval très fort et nous pensions qu'il tiendrait la distance.

C'est encore un gros bébé. Nous lui avons mis les œillères pour la première

fois et cela a fonctionné. Gagner un classique est quelque chose de vraiment spécial.

»

LE PREMIER GAGNANT

DE GR1 DE NORTH  LIGHT

En remportant le St

Léger de Doncaster, Arctic Cosmos a offert à son père, North Light (Danehill),

une première victoire de Gr1 au haras. North Light a remporté le Derby (Gr1) en

2004 avant de prendre la cinquième place de l'"Arc" de Bago. C'est un

fils de Danehill et Sought Out (Rainbow Quest), gagnante du "Cadran"

d'où Arctic Cosmos tient sa tenue. À la fin de sa carrière, North Light avait

été acheté par Franck Stronach pour être stationné dans le Kentucky où il fait

actuellement la monte à 15.000$. Arctic Cosmos a été acheté 47.000Guinées

yearling par Blandford Bloodstock (Tom Goff et Richard Brown) au book 2 de

Tattersalls octobre. Cette année, les courtiers se sont également mis en avant

avec Dream ahead (Diktat), le gagnant du "Morny" qu'ils avaient

acheté 36.000£.

SNOW FAIRY,

QUATRIÈME

Snow Fairy (Intikhab), gagnante des Oaks

anglais et irlandais (Grs1), relevait un grand challenge en courant le St Léger

de Doncaster. Rares sont les femelles à tenter l'aventure et Snow Fairy était

d'ailleurs l'unique femelle dans la course. Et elle s'en est plutôt bien

sortie. Elle a patienté longtemps et alors que tous les jockeys sollicitaient

leur cheval, le sien, Eddie Ahern, ne bougeait pas. À 400m du but c'était elle

qui semblait aller le mieux. Mais quand Eddie Ahern a commencé à la solliciter,

elle a accéléré une première fois, puis n'a pu passer Midas Touch et Corsica pour finalement prendre la

quatrième place. « Elle allait très bien pendant le parcours, elle paraissait

alors être le meilleur cheval de la course et nous sommes très contents de sa

performance, pour elle, qui n'est vraiment pas une jument de grand fond, a

déclaré Ed Dunlop, son entraîneur. Nous ne savons pas encore si elle va recourir ou pas cette saison. »

REWILDING DÉÇOIT

Le favori, Rewilding (Tiger Hill) termine seulement sixième. Pourtant, ce

frère de Dar Re Mi (Singspiel)

est considéré comme le meilleur cheval de Godolphin cette année par Frankie

Dettori et beaucoup d'observateurs. « Il n'était tout simplement pas le même

cheval qu'à York, a déclaré Simon Crisford, manager des Godolphin. Frankie a su très rapidement qu'il était battu. Mais il a l'air d'être bien rentré de sa course, donc nous en saurons plus un peu plus

tard. » Dernièrement, dans les Great Voltigeur Stakes, Rewilding s'était imposé

très facilement en couvrant les 2.400m à vive allure. Après avoir attendu, cet

ex-pensionnaire d'André Fabre était venu sur la deuxième ligne sans que son

jockey, Frankie Dettori, ne lui demande quoi que ce soit. Ensuite, il avait

déposé l'opposition pour creuser l'écart jusqu'au poteau. Cette fois, preuve

qu’il n’avait pas de "gaz", Frankie Dettori a choisi de venir en

dedans des autres, mais aucun miracle ne s’est produit.