Prix achille-fould (l)

Autres informations / 21.09.2010

Prix achille-fould (l)

RESULTATS

AUTEUIL, LUNDI

SPIRIT SON REMPORTE LE

DEUXIÈME ACTE DU PRIX ACHILLE-FOULD

Le Prix Achille-Fould (L) a été disputé en deux temps,

une première fois il y a dix jours et une deuxième fois ce lundi. La course

avait été neutralisée en raison de la chute d’un jockey au deuxième obstacle du

parcours, mais les chevaux avaient déjà fait près de 3.000m avant l’arrêt de

l’épreuve par les commissaires. Plusieurs chevaux étaient encore en mesure de

s’imposer il y a dix jours, dont Spirit

Son (Poliglote), le lauréat du jour. « J’ai longuement hésité à courir

aujourd’hui, nous a confié Thomas Trapenard, la course était très rapprochée de

l’autre et je pense d’ailleurs que j’aurais gagné en dernier lieu, même si, a

priori, tout le monde se voyait premier. Spirit Son est un bon cheval d’avenir

qui vient de chez Jean-Marc Baudrelle, avec qui j’ai toujours bien travaillé. »

Comme lors des premiers 3.000m du Prix Achille-Fould, Spirit Son a toujours été

vu parmi les chevaux de tête. Bon sauteur, il a parfois fait quelques fautes de

terrain. Dans la phase finale, il a un temps perdu le meilleur au profit de

Saphir River (Slickly), le frère de Stormy River  (Verglas), lauréat du Prix  Jean 

Prat  (Gr1). « C’est un bon cheval

et je crois qu’il sera encore meilleur en ter- rain souple, nous a confié

Carlos Lerner. » Saphir River a été monté avec beaucoup de patience et ne s’est

rapproché que dans le dernier virage.  

Il  a ensuite sauté la dernière

haie sur la ligne de tête, a semblé dominer Spirit Son, avant que ce dernier ne

se ressaisisse pour finir. En retrait, c’est Barbatos (Martaline), qui a pris la troisième place. Il faisait

lui aussi partie des chevaux en vue lors de l’édition neutralisée du Prix

Achille-Fould.

BIS REPETITA

On prend les mêmes et on recommence… Le Prix Achille-Fould

recouru n’a pas été très surprenant. Sur les cinq premiers chevaux à l’arrivée,

quatre auraient sans doute pris part à la lutte si la course n’avait pas été

neutralisée il y a dix jours. Seul Liddal

(My Risk) est venu s’immiscer parmi les chevaux en vue au début du mois.

LE FRÈRE DE RISKO ISSU D’UNE

SOUCHE "BOUSSAC"

Élevé par M. et Mme Jean-Marc Baudrelle, Spirit Son

est né du chef de race poliglote (Sadler’s

Wells) et Kirzinnia (Zino), une

jument élevée par Jacques Seror qui a donné naissance à Risko (Take Risks), un poulain qui a évolué sous les couleurs de

ce même propriétaire. Risko était un bon élément d’Auteuil qui s’est placé au

niveau Groupe et Listed. Tardif, il n’a débuté qu’à 4ans et s’est ensuite

classé troisième du Prix de Compiègne (Gr3) – battu seulement par les champions

Kasbah Bliss (Kahyasi) et Zaiyad (Sadler’s Wells) – et cinquième

de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Par le jeu des mères, miss Raho (Rahotep), la sœur de

Kirzinnia, a donné naissance à Hercule

Noir (Rochesson) et Roc de

Sivola (Cadoudal). En remontant les origines maternelles de Spirit Son,

on constate que la deuxième mère a été élevée par Son Altesse Aga Khan. Elle

provenait d’une souche de l’élevage de Marcel Boussac, celle de Crepellana (Crepello), gagnante du

Prix de Diane (Gr1) en 1969, et de Raykour

(Dalsaan), deuxième des St James’s Palace Stakes (Gr1).