Prix allée d’amour (f)

Autres informations / 09.09.2010

Prix allée d’amour (f)

RESULTATS

SAINT-CLOUD, MERCREDI

GOLDEN LILAC SE FAIT UN "PRÉNOM"

Lorsqu’on a pour mère Grey lilas (Danehill) - gagnante du "Moulin de

Longchamp" (Gr1) – on effectue ses débuts avec un peu de pression sur les

épaules. Mais Golden lilac  (Galileo) n’a pas failli, s’imposant

de belle manière après avoir voyagé au côté de l’animatrice, Kendorova (Kendor). Ce succès en

débutant assure déjà à Golden Lilac son avenir au haras, mais surtout, il lui

permet de se faire un "prénom". Ainsi, elle ne sera plus

considérée    seulement comme la fille de

Grey Lilas, mais plutôt comme un espoir au sein du contingent de 2ans d’André

Fabre. Elle y fait d’ailleurs partie des éléments estimées et, vu le style de

son succès mercredi, nous lui accordons une 

jdG rising  star .

Golden Lilac défend comme sa mère la casaque du Gestüt

Ammerland, dont le conseiller est Crispin de Moubray. Dans l’avion en partance

pour les Etats-Unis, il n’a pu assister aux premiers pas de la pouliche, mais

il nous a déclaré : « Je suis absolument ravi de ce succès. Et son propriétaire

est également très content de cette victoire en débutant. D’après ce que l’on

m’a dit, elle a très bien gagné, tout en ayant tiré un peu au départ. Grey

Lilas était une jument que

l’on appréciait beaucoup et on s’attendait à ce que Golden Lilac court bien.

»Golden Lilac a été engagée par André Fabre dans le Qatar Petroleum Prix Marcel

Boussac (Gr1) couru le premier dimanche d’octobre.

UNE COURSE À

"NOTES"

Beaucoup de débutantes ont très bien terminé dans

cette épreuve, à commencer par marmaglia

(Inthikhab), entraînée par Mikel Delzangles. Toujours vue le long de la

corde, elle a fini très fort et Christophe Lemaire, son jockey, pensait « qu’en

étant plus près au moment du démarrage, elle aurait obtenu un meilleur

classement ». Marmaglia termine troisième derrière elusive eria (Elusive City), une pensionnaire de Freddy Head

appelée à progresser, car elle n’avait que peu de travail derrière elle.

Quatrième, echappé belle (Cape

Cross) a bien répondu quand Christophe Soumillon l’a sollicitée dans les

derniers mètres. Quant à blue blue sea (Galileo),

elle a tracé une ligne droite pleine de promesses, elle qui s’était très mal

élancée.

UN DEUXIÈME PRODUIT PLEIN DE

PROMESSE POUR GREY LILAS

Elevée par son propriétaire, le Gestüt Ammerland,

Golden Lilac est le deuxième produit de Grey Lilas. Championne en course,

deuxième de la Poule d’Essai, troisième du Prix de Diane et gagnante du Moulin

de Longchamp (Grs1), Grey Lilas avait été achetée aux ventes Arqana. Son

premier produit, Grey lily (Boreal),

a gagné cette année sa course à Paray-le-Monial,  avant de s’essayer dans les "B"

parisiennes : « Elle n’avait pas si mal couru lors de sa cinquième place à

Longchamp, nous a expliqué Crispin de Moubray. Elle est désormais en Allemagne

et va peut être courir une Listed à Munich Ensuite, Grey Lilas a un yearling

par Hurricane Run, qui est inscrit aux ventes de Tattersalls : « Elle n’a pas

de foal, car elle a coulé de Galileo et actuellement, elle est pleine

d’Hurricane Run. » Deuxième mère de Golden Lilac, Kenmist (Kenmare) a gagné un handicap Listed à Ascot et s’est

placé de Gr3 en Italie. Elle a produit Kandahar

run (Rock of Gibraltar), gagnant de Listed à Newmarket et cinquième du

Prix Jean Prat  (Gr1)  de 

la  jdG rising  star tamayuz (Nayef). Troisième mère de

Golden Lilac, mistral’s Collette (Simply

Great) a gagné une Listed a Milan.