Prix d’aix

Autres informations / 28.09.2010

Prix d’aix

RESULTATS

ENGHIEN, MARDI

TAKE OVER SIVOLA

OUVRE SON PALMARÈS AVEC AISANCE

Dix longueurs. c’est

l’écart qui a séparé Take over Sivola (assessor)

de ses principaux rivaux au passage du poteau dans le Prix d’aix, sur les haies

d’enghien. Poulain doté d’un solide modèle, fait pour réussir à auteuil, il

s’est donc joué de ses rivaux sur une piste sans doute trop coulante pour ses

réelles aptitudes. « lors de sa précédente sortie, il avait fait voir quelque

chose, lorsqu’il était cinquième pour ses premiers pas sur les obstacles, a

confié son jockey, sébastien fleurie. D’autant qu’il affrontait des chevaux qui

avaient montré des moyens. il avait eu l’excuse d’avoir sauté un peu fort et

s’était montré brillant. il est venu de lui-même aujourd’hui et s’est imposé

facilement. Je pense qu’il est bon. il l’a prouvé en l’emportant de cette

façon. » Toujours bien placé, le pensionnaire de Thomas Trapenard a commencé à

prendre l’ascendant sur ses adversaires entre les deux dernières haies, avant

de se détacher facilement pour finir. Très attendu après ses deux récentes

victoires, Ozamo (alamo Bay) n’a

pas réussi son test en région parisienne. Vite proche des animateurs, il

paraissait avoir les res- sources suffisantes pour finir dans les trois

premiers dans le tournant final. mais il a cédé dans la ligne droite et son

jockey n’a pas insisté pour finir. ozamo a conclu cinquième à vingt longueurs

du vainqueur.

LE NEVEU DE NEW ROCK

 élevé par Gilles et Thomas Trapenard, Take

over sivola est le neveu de New Rock (Video rock) qui a notamment terminé

troisième du Grand steeple-chase de craon (Gr1). entraîné par Guillaume

macaire, new rock s’était montré très régulier dans des bonnes épreuves à

conditions sur les obstacles d’auteuil, tout au long de sa carrière. mère de

Take over sivola, Maya Rock (Video rock) était déjà entraînée par Thomas

Trapenard. elle avait montré quelques moyens dans les courses à conditions sur

le steeple-chase, finissant, par exemple, deuxième derrière Mysoko (Dom alco),

lui-même deuxième des Prix ferdinand Dufaure et maurice Gillois (Grs1).