Prix d’arenberg (gr3)

Autres informations / 14.09.2010

Prix d’arenberg (gr3)

RESULTATS

MAISONS-LAFFITTE, LUNDI

BROOX REMPLIT SA MISSION

AVEC BRIO

Deuxième

du Prix Robert Papin (Gr2) et quatrième du "Morny" (Gr1), broox (Xaar) est redescendu de

catégorie ce lundi dans le Prix d'Arenberg (Gr3) et a logiquement remporté

cette épreuve, de bout en bout, à la manière des forts. Fort, Broox l'est

réellement. C'est un poulain puissant qui écœure ses adversaires au train. Et

ce lundi, il a contrôlé toute la course. Sans aucun coup de cravache, Broox a

filé au poteau pour remporter un premier Groupe mérité en offrant du même fait

un premier succès à ce niveau en France à son entraîneur Eoghan O'Neill : «

Nous avions le choix de le courir en Angleterre la semaine dernière ou ici.

Nous avons choisi Maisons-Laffitte pour lui faciliter la tâche. C'est un cheval

que nous avons acheté seulement 18.000€ [Arqana, octobre 2009, ndlr] et je suis

vraiment très heureux pour ses propriétaires. » Broox appartient à Geoffroy

Lucas et Helene Marsh. Ils ne sont pas associés sur tous les chevaux, mais les

couleurs de Geoffroy Lucas sont portées par sept des protégés d'Eoghan O'Neill

dont Maroon Machine (Muhtathir), deuxième du Critérium du Fonds Européen de

l'Elevage et du Critérium du Languedoc (Ls). Olivier Peslier a toujours été

associé à Broox, excepté lors de ses débuts. Le jockey le connaît très bien et

il a choisi de prendre les devants quand le cheval est très vite sorti de sa

stalle. « Il se tend un peu lorsqu’il est derrière un autre cheval.

Aujourd'hui, je l'ai trouvé bien relax en étant devant. Il faut qu'il soit dans son rythme.

Au fil de ses courses, il

prend de plus en plus de force et il est de plus en plus calme. Il faut juste

réussir à le canaliser. » Broox

a débuté au mois d'avril dernier. Mais

son entraîneur lui a épargné

quelques combats comme celui du Prix La Flèche (L) que le cheval aurait pu courir. Mais au lieu de cela, il avait été

orienté sur le Prix d'Halatte (B) qu'il avait remporté. Ce poulain a toujours

répondu présent, sans jamais excéder la distance de 1.200m car il possède surtout

énormément de vitesse. Son entourage ne sait pas encore si Broox sera revu ou

non cette année, mais les Middle Park Stakes (Gr1), le mois prochain,

sont cochés sur leur

agenda.

CHINESE WALL NE DÉÇOIT PAS

À deux longueurs et demie, chinese Wall (Aussie Rules) a dû se

contenter de la deuxième place, battue par meilleur. Elle venait de remporter le Prix de la Vallée d'Auge (L) de façon très convaincante et il est

donc logique de la retrouver à cette deuxième

place.

« Nous n'avions pas spécialement un bon numéro à la

corde [le 8, ndlr], a déclaré son entraîneur, Didier Guillemin. Elle aurait

peut-être pu finir plus près du vainqueur si elle avait pris son dos, à la

corde. Mais c'est très bien ce qu'elle fait et nous irons certainement sur le

Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2). » Avec le Prix Eclipse (Gr3), le Prix d'Arenberg

est en effet une préparatoire au Gr2 du 1er Novembre.

LA FAMILLE DE MR

BROOKS

Élevé au Haras du Logis (Julian Ince) pour le compte

des époux Collier, Broox est le troisième produit de Miss brooks (Bishop of

Cashel). Son propre frère, Haybrook, a couru trois courses à 2ans outre-Manche,

pour deux victoires

avant d’être exporté à Hongkong. Sa deuxième mère, crimson rosella (Polar Falcon), est la

soeur du champion sprinter Mr brooks (Blazing

Saddles). Lauréat en débutant à 2ans, c’est à 4ans qu’il a remporté son premier

Groupe et à 5ans qu’il est devenu gagnant de Gr1. En 1992, Mr Brooks a remporté

le Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1) et le July Cup (Gr1) et pris les

deuxièmes places du Sprint Cup d’Haydock et des Nunthorpe Stakes (Grs1).