Prix de craon (grand prix des aqps)

Autres informations / 10.09.2010

Prix de craon (grand prix des aqps)

RESULTATS

LONGCHAMP, JEUDI

LA "DOUBLE"

REVANCHE DE ROYAL D’ARC

En 2009, Royal

d’Arc (Le Triton) avait terminé deuxième du Prix de Craon, l’"Arc"

des AQPS. Cette année, il a pris sa revanche en remportant facilement ce Grand

Prix des AQPS devant Roseau de Loire (Smadoun), qui venait de le battre à

Clairefontaine. Le pensionnaire d’Eric Leray a donc pris une "double"

revanche dans cette course. Et il parachève ainsi une superbe carrière en plat,

lui qui compte sept victoires dont le Prix Bango et trois places en onze

sorties dans cette discipline. « Lors de sa dernière sortie [3e sous 71 kilos,

ndlr], il portait beaucoup de poids et ne nous avait pas déçus, nous a expliqué

Anthony Crastus, fidèle jockey du vainqueur. Aujourd’hui, on savait que le

cheval était à 100% et cette épreuve était son objectif. Il était prêt. Le

terrain lui est égal. Je vais maintenant suivre la suite de sa carrière sur les

obstacles. » Toujours au côté de Roseau de Loire, Royal d’Arc a pris la mesure

de son rival à quatre cents mètres du poteau et il n’a pas connu d’inquiétude

dans la phase finale pour l’emporter aisément.

UNE « BELLE HISTOIRE » AUTOUR

DE ROYAL D’ARC 

Madame Terrière, co-propriétaire avec son mari de Royal d’Arc, nous a

raconté : « Nous partageons beaucoup d’émo tions avec Royal

d’Arc. C’est une belle histoire. Sa mère appartenait à mon beau-père, qui est l’éleveur de Pandolphe, un cheval qui appartient à Philippe Bréchet, avec lequel nous

sommes associés sur Royal d’Arc. C’est

beaucoup de stress mais aujourd’hui, Anthony

[Crastus] était confiant et nous lui

avons fait confiance. » Philippe Bréchet associé à la casaque

Blot, dont Royal d’Arc défend les

couleurs, cela rappelle aux  nostalgiques de grands moments des courses d’obstacles. En effet, Philippe Bréchet a été l’un des grands gentlemen-riders en obstacle et

c’est lui qui a monté l’incroyable Archy

Bald (Carmont) vainqueur

de cinq Grands Cross de Craon (L). Un

Archy Bald qui défendait également les couleurs Blot.

ROSEAU

DE LOIRE, AVEC SON TERRAIN

« Comme nombre de produits de Smadoun, Roseau

de Loire affectionne le terrain très souple. Même s’il avait "volé"

la course à Clairefontaine, il est capable de bien faire », précisait Eric

Vagne, avant le départ du Prix de Craon. Son pensionnaire a répondu présent en

prenant le premier accessit après avoir mené, comme il aime le faire. Mais cette fois, à poids égal avec Royal d’Arc, il n’a pu s’opposer au protégé d’Eric

Leray et a conclu deuxième.

LE NEVEU DE PANDOLPHE

Élevé près de Saint-Jean-d’Angély en

Charente-Maritime, Royal d’Arc est

un A.Q.P.S. né de Lextrienne (Neustrien), une jument qui n’a pas couru dont il est le premier produit. Sa deuxième mère Akène Iv (Kashtan) était entraînée par François Plouganou et est devenue la

mère du bon Pandolphe (Passing

Sale), cinquième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1).



 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.