Prix de la cochère (l)

Autres informations / 01.09.2010

Prix de la cochère (l)

LONGCHAMP MERCREDI

LILISIDE

ET LONGCHAMP SE SONT RETROUVÉS DANS LA JOIE

Pour sa seule tentative à Longchamp, liliside (American Post) avait remporté la Poule d’Essai des

Pouliches (Gr1) avant d’être distancée par les commissaires. Mercredi, elle

revenait sur le parcours de la "Poule", non pas pour trouver

une compensation ou se venger, car

le Prix de la  Cochère (L) n’a rien à voir sur le plan du prestige avec la Poule

d’Essai, mais plutôt pour se remettre en route. Elle n’avait pas été revue

depuis sa prestation dans le Prix de Sandringham (Gr2), où elle avait été très

malheureuse. Depuis, Liliside a troqué la casaque d’Anthony Forde pour celle de

Katsumi Yoshida, qu’elle a étrennée victorieuse- ment, sans vraiment forcer son

talent. Après avoir tiré en début de parcours avant de se placer sur la ligne

de tête, elle n’a pas connu d’opposition dans la phase finale, s’imposant

presque arrêtée. « Comme c’est la réouverture à Longchamp et que la piste est bonne, ce n’était pas un problème

d’aller devant, racontait François-Xavier

Bertras, son jockey. Je la

découvrais en course et elle n’est pas pareille le matin que l’après-midi. Le matin, elle n’est pas démonstrative. Elle a bien répondu à mes sollicitations dans

la ligne droite Elle ne me surprend pas, car on sait qu’elle est capable

d’aller très vite. » Lorsque Liliside avait changé de casaque, son entourage

nous avait appris qu’elle courrait le Prix de la Cochère avant de tenter sa chance dans un Groupe

à Keeneland. La première étape est réussie et

désormais, Liliside pourrait être revue dans le Queen Elizabeth II Challenge

Cup Stakes (Gr1), une épreuve également au programme de la jdg?rising star Zagora (Green Tune).

BONNE RENTRÉE POUR GOTLANDIA

Comme

Liliside, gotlandia (Anabaa)

n'avait plus été vue en compétition depuis sa tentative – assez décevante –

dans le Prix de Sandringham. Mais elle a réalisé une rentrée convain- cante,

terminant deuxième de ce Prix de la Cochère. Elle obtient le même classement

que dans le Prix de la Grotte (Gr3), où elle était seulement devancée par anna salai (Dubawi), deuxième ensuite

des 1.000 Guinées d’Irlande (Gr1). À cette époque, Gotlandia courait sous

l’entraînement d’Yves de Nicolay. Désormais, c’est Mikel Delzangles qui a cette

pouliche sous sa responsabilité et il était satisfait de cette

"première" : « Elle réalise une très bonne rentrée et ne termine pas

très loin de Liliside. Elle est en progrès et devrait courir une Listed dans

trois semaines. » Cette Listed est certainement le Prix Coronation, disputé sur

1.600m, le 23 septembre à Saint-Cloud.

HOMEPAGE, LA BONNE NOTE ; LOUVE RARE À

REVOIR 

 

Pour son premier essai au niveau Listed, homepage (Dansili) a très bien couru. Longtemps dernière, elle

s’est faufilée le long du rail pour finir, terminant

fort à la troisième place. « Elle court très bien », nous a dit Pascal Bary, son entraîneur. On

attendait avec impatience le retour de la jdg rising star louve rare, qui n'avait plus été revue

depuis ses débuts

victorieux le 18 octobre 2009.

Mais, brillante durant son parcours caché, elle n’a jamais donné d’espoir

pour ses preneurs. Elle a tout de même réalisé un bon travail dans la ligne

droite, calée à la corde. « Elle court plutôt pas mal, car elle a bien lutté

jusqu’au bout  », nous a expliqué Élie Lellouche, son entraîneur

LILISIDE, UN PEDIGREE

AVEC DE LA  VITESSE

Élevée par Pierre Lepeudry, Liliside

possède un papier plein de vitesse.

C’est une sœur de the Wise lady (Ganges),

laquelle avait gagné trois courses sur 1.200m, se plaçant à trois

reprises dans des Groupes. Depuis,

The Wise Lady est

devenue la mère des bons melodyman (Green

Tune), vainqueur de Listed sur 1.200m

et good bye my friend (Kendor),

placé de courses principales sur de courtes distances. Mère de Liliside, miller’s

lily (Miller’s Mate) a été une jument honnête, lauréate de deux courses

entre 1.200 et 1.400m. Elle a donné le jour à douze produits

dont six sont vainqueurs. Également, Liliside est une nièce d’un très bon cheval

espagnol, lymington (Phaeton), vainqueur

de Gr2 à Madrid et multiple placé de Groupe sur l’hippodrome de la Zarzuela.

On notera que Lilliside a été vendue 39.000€ en

octobre 2008 à Arqana. C’était alors le yearling le plus cher de toute sa

fratrie. Mais, cette année, en août à Arqana, la propre sœur de Liliside –

nommée lily america – a été

acquise 135.000€ par MAB Agency.

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.