Prix de la masselière (b)

Autres informations / 11.09.2010

Prix de la masselière (b)

LONGCHAMP JEUDI

PUTYBALL SUR LA LIGNE DE

MOONLIGHT  CLOUD

Nouvelle JDG?Rising Star,

Moonlight Cloud (Invincible Spirit) a été une très belle lauréate du

Prix des    Mélèzes

(B) et sa dauphine pour leurs débuts communs, Putyball (Silver Deputy),

a également bien gagné le Prix de la Masselière (B) une heure plus tard.

Certes, elle n'a pas gagné de très loin et a été moins vite que pour ses premiers

pas sur le sable deauvillais - assimilé à du bon terrain  - où elle avait  vraiment fini fort, mais elle a battu un bon

lot dans une préparatoire au Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1). « Je vous

avouerais que j'ai un petit effectif, que je ne gagne pas des courses B de 2ans

tous les jours à Longchamp et qu'ainsi c'est tentant de courir le

"Boussac", nous a déclaré Xavier Nakkachdji, entraîneur de Putyball.

Elle y est engagée en tous cas et nous aviserons à la déclaration des partantes

probables. Si elles sont seize et qu'au papier c'est mission quasi-impossible,

nous nous rabattrons sur autre chose. » Putyball a été engagée dans le

"Boussac" parce que Xavier Nakkachdji la jugeait suffisamment bonne

pour l'être, même si ce n'est pas une pouliche très démonstrative le matin.

Très sérieuse, Putyball a su se sortir du piège d'une course sans train. Elle

n'a pas réalisé un bon temps en faisant afficher 1'51''31 au chronomètre. Mais

les pouliches n'ont surtout pas été très vite dès la sortie des stalles et

Putyball, placée en troisième position, est tout de même venue battre

l'animatrice, Gorgeous Sixty (Touch

of The Blues) d'une encolure. Surtout, le terrain rendu mauvais, comme toujours

à Longchamp dès  qu’il pleut un peu,

explique aussi ce chronomètre.

GORGEOUS SIXTY A APPRÉCIÉ LE TERRAIN

Contrairement à Putyball qui n'a pas été à son avantage en terrain très

souple, Gorgeous Sixty était à son aise. Gagnante de son maiden à

Clairefontaine, fin août, Gorgeous Sixty s'en est très bien sortie face à un

lot plus qualiteux. Son entraîneur, Yannick Fouin, nous a confié : « Elle court

très bien et nous sommes ravis aujourd'hui même si ça va être de plus en plus

dur maintenant. On savait qu'elle allait bien aller en terrain très souple

étant donné que sa mère est par Exit to Nowhere. Ce qui est drôle ce que le

terrain est très souple pour finir alors que la piste est bonne durant les huit

cents premiers mètres. »

EXEMPLIFY, DÉCEVANTE, NE SERA PAS REVUE CETTE

ANNÉE

Après le Prix d'Aumale (Gr3), Criquette Head-Maarek nous disait que le

Prince Abdullah décidera de courir la JDG Rising Star Helleborine (Observatory)

ou l'autre étoile Exemplify (Dansili) dans le "Boussac". Mais après

le verdict de la course d'Exemplify, cinquième et avant-dernière du Prix de la

Masseliere, l'entourage des deux pouliches ne se posait plus la question. Teddy

Grimthorpe, manager des effectifs du Prince Abdullah, a déclaré que ce serait

évidemment Helleborine. Exemplify, elle, ne sera revue que l'année prochaine,

comme nous l'a déclaré Criquette Head-Maarek. Elle n'a pas été à la hauteur des

attentes, même si elle a quelques excuses à faire valoir. C'est une fille de

Dansili et elle n'a pas apprécié ce terrain très souple. De plus, les pouliches

sont vraiment allées très doucement et, attentiste cette fois, Exemplify s'est

usée sur son mors pendant trop longtemps pour avoir les ressources nécessaires

pour produire son effort en fin de parcours. En débutant, elle avait beaucoup

tiré et Stéphane Pasquier l’avait laissée galoper. Cette fois, il avait visiblement

été décidé d’attendre afin qu’Exemplify apprenne quelque chose dans cette course.

UNE SŒUR DE DEUX

BLACK-TYPE

Élevée par la famille

Wycoff, Putyball est une fille de Silver

Deputy qui n'a pas beaucoup de produits en France - le seul avant

Putyball étant Leonaldo, qui a

gagné deux courses pour l’entraînement de Jean-Claude Rouget. Sa mère, Ball Gown (Silver Hawk) a déjà donné

deux chevaux black-type en 2000 et en 2002. Le premier est une fille d'Irish River nommée Hayhaat, troisième du Prix Max Sicard

(L), sous l'entraînement de John Hammond. Le deuxième est un mâle par Chester House appelé Palomar, deuxième du Prix Michel

Houyvet (L) et troisième du "Lutèce" (Gr3) pour l'entraînement de

Pascal Bary. Ce cheval de tenue a ensuite été orienté sur les obstacles

anglais… Nous sommes loin des aptitudes de Putyball. La troisième mère de

Putyball, Glad Rags (High Hat), a remporté les 1.000 Guinées anglaises (Gr1).