Prix des mélèzes (b)

Autres informations / 11.09.2010

Prix des mélèzes (b)

LONGCHAMP, Jeudi

MOONLIGHt

CLOUD : UNE ÉtOILE QUI FILE vERS LE "JEAN-LUC   LAGARDÈRE"

«

Je n’ai jamais entraîné une 2ans de ce calibre. Sa prochaine course pourrait

être le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1, 3/10) », nous a dit Freddy Head après la démonstration de sa pensionnaire Moonlight Cloud (Invincible Spirit)

dans le Prix des Mélèzes (B). L’entraîneur cantilien est dithyrambique au sujet de l’élève

de Georges Strawbridge. Il est

vrai que la partenaire de Davy Bonilla n’a pas fait dans le détail : bien

partie, elle s’est montrée un peu allante lorsque turn of Phrase (Distorted Humor) est venu lui prendre l’avantage

dans la descente. Posée ensuite sur la main de son cavalier, elle a galopé avec d’évidentes ressources et, dès le

Pavillon, elle était "affichée". La vision était d’ailleurs saisissante

: son jockey ne bougeait absolument pas et commençait à se retourner pour

jauger l’opposition. Tous ses rivaux

étaient déjà sollicités et elle n’a

fait que creuser l’écart pour finir sans que Davy Bonilla ne l’appuie. Six grandes longueurs ont

sanctionné sa supériorité. Certes, le terrain très souple peut aider à créer de

tels écarts mais ce jeudi, c’est simplement la classe de Moonlight Cloud

qui lui a permis de s’imposer si facilement.

Et même si l’opposition est difficile à juger puisqu’il y avait deux inédits derrière la protégée de Freddy Head, Moonlight 

Cloud  est  à 

l’évidence  une  pouliche 

de haut niveau. Nous lui

attribuons une  JDG

Rising Star. Etoile qu’elle aurait d’ailleurs méritée lors

de ses débuts victorieux sur la PSF, mais

nous n’attribuons pas de Rising Star sur la PSF car la France n’a pas encore

construit un programme de sélection sur cette

surface. « C’est une pouliche sur laquelle nous fondons de gros espoirs

et je dois dire qu’elle nous a comblés aujourd’hui, a ajouté Freddy Head. Elle

fait partie des chevaux assez rares. J’avais un peu peur qu’elle ne soit gênée

par le  ter rain mais ce n’a pas été le cas.

Elle est capable de tout faire. » En plus d’avoir laissé une impression

favorable, Moonlight Cloud a une ligne favorable puisque Putyball (Silver Deputy), sa dauphine

à Deauville, a remporté le Prix de la Masselière (B) une heure  après  la 

promenade de la pouliche de Georges Strawbridge.

RÉGIS BARBEDETTE : « C’EST

UNE POULICHE DE GR1,   ELLE ! »

Garçon de voyage de

Freddy Head, Régis Barbedette nous a confié en aparté : « C'est super. Je ne

suis pas étonné aujourd'hui. C'est une pouliche de Gr1, elle ! Davy [Bonilla]

m'a dit qu'à cheval, il avait eu l'impression d'une très belle accélération

qu'il n'avait même pas ressentie sur Marchand d'Or. Aujourd'hui, elle n'a

vraiment pas pris dur. Regardez, elle ne souffle pas. »

LE DIFFICILE PARI DE

MOONLIGHT CLOUD DANS LE PRIX JEAN-LUC LAGARDÈRE

Moonlight Cloud n’a

pas été engagée dans le Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1). Au vu de sa vitesse de

base, on peut comprendre que la protégée de Freddy Head ait été engagée dans le

Prix d’Arenberg (Gr3, 1.100m) mais également dans le Qatar Prix Jean-Luc

Lagardère (Gr1) sur le parcours de ce jeudi : celui des 1400m. D’autant plus

que, si elle participait au Marcel Boussac, elle serait confrontée à la JDG?Rising Star Helleborine (Observatory),

laquelle vient d’impressionner dans le Prix d’Aumale (Gr3).     Moonlight Cloud devra toutefois croiser le fer avec les poulains

dans le "Jean-Luc Lagardère". Une tâche

peu aisée depuis   que   ce  

Gr1 se court sur 1.400m,

c'est-à-dire depuis 2001. En effet, seulement

quatre pouliches ont tenté de le remporter et seules deux

pouliches, Intercontinental (Danehill

- 2002) et Mauralakana (Muhtathir

- 2005), ont réussi à finir dans les

trois premiers - toutes deux terminant au troisième rang. C’est donc un pari

difficile auquel va être confrontée Moonlight Cloud. Mais les lignes sont

mouvantes chez les 2ans britanniques, et les mâles peuvent être prenables. Donc

Moonlight Cloud peut inverser la tendance dans le Prix Jean-Luc Lagardère. On remarque aussi que le Grand

Critérium ancienne formule, couru à une date quasi similaire mais sur 1.600m,

souriait plus souvent aux pouliches. Entre 1983 et 1986, il y avait même eu une

passe de quatre réalisée par les femelles (treizième, Alydar’s Best,

Femme Elite et Danishkada).

CERVEZA À

REVOIR SUR PLUS LONG

Cerveza (Medicean) a réalisé de très bons débuts. A

l’entrée de la ligne droite, elle était l’une des deux concurrentes, avec

Moonlight Cloud, qui allait le plus facilement. Elle a bien prolongé

son effort en pleine piste

pour conclure troisième

derrière Turn of Phrase. « Elle a

bien débuté, mais aujourd'hui il y avait la gagnante et les autres, nous a

déclaré Carlos Laffon-Parias. Je pense qu'elle sera mieux sur un peu plus long.

» Cerveza [qui signifie bière en espagnol,

ndlr] nous enivrera peut-être à sa prochaine

sortie…

LA SŒUR D’UN GAGNANT DE LISTED

AUX ETATS-UNIS

Moonlight Cloud a été élevée

par son propriétaire Georges Strawbridge. Elle est née du bon sprinter et

remarquable étalon Invincible Spirit (Green Desert) - père de Lawman - et de

ventura (Spectrum), qui a évolué de 2ans à 3ans au niveau des Listed dont elle

a pris, au mieux, une troisième place sur 1.600m. Ventura est la mère du bon

Cedar Mountain (Galileo), un cheval exporté rapidement aux Etats-Unis, où il a remporté

sa Listed avant de se classer deuxième d’un Gr2. Wedding Bouquet (Kings Lake),

la deuxième mère de Moonlight Cloud, a remporté deux Grs3 outre-Atlantique,

mais avait auparavant pris de bons accessits dans les Irish National Stakes

(Gr1) et les Phoenix Stakes (Gr1). Elle avait beaucoup de vitesse et est

devenue la mère de deux chevaux black type. Elle est aussi la sœur utérine de

Imagine (Sadler’s Wells) lauréate des Oaks Stakes (Gr1) et génitrice d’un

certain Horatio Nelson (Danehill)… vainqueur du Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1).