Prix dragon (gr2 pa)

Autres informations / 12.09.2010

Prix dragon (gr2 pa)

LONGCHAMP DIMANCHE

JALNAR AL KHALIDIAH

POSE SES JALONS

Jean-François Bernard est un homme heureux.

Quand on est entraîneur, c’est un rêve de "toucher" un tel cheval «

qui a du caractère et sur lequel on a beaucoup travaillé mais il est tellement

facile en course. » Invaincu en quatre sorties, Jalnar al khalidiah ksa (Tiwaiq) n’a pas fait de détails en

sortant dans la ligne droite finale dans une course menée à un "train de

sénateur" par le leader de Jaafer

asF gB (Amer), mu’azzaz gB (Amer).

Déboîté par son jockey Christophe Lemaire, il a placé une accélération fatale

qui a laissé à distance la meute de ses poursuivants même si raqiyah 

gB  (Amer)  est 

venue   de l’arrière-garde refaire

du terrain sur les premiers, s’emparant du premier accessit devant nayef al khalidiah ksa (Calin du

Loup), courageux troisième. Avec cinq longueurs d’avantage au poteau, nul doute

que Jalnar Al Khalidiah KSA s’annonce comme le cheval à battre dans la

prochaine Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA) même si le tenant du titre, general gB (Amer) récent gagnant en

Turquie du Malazgirt Trophy (Gr1 PA), aura son mot à dire. Pour Jean-François

Bernard, c’est un premier pas très satisfaisant avant le premier dimanche

d’octobre, objet de toute l’attention de l’entraîneur de La Teste : « Le cheval

a été parfait, c’est une première étape avant le grand rendez-vous du dimanche

de l’Arc. Le plus dur maintenant est qu’il rentre bien à La Teste et qu’il

revienne dans le même état, voire mieux, ce qui devrait être le cas puisque

c’est un cheval qui n’a pas beaucoup couru et qui manque de métier. Tout a été

positif aujourd’hui : son accélération, son action. On peut rêver maintenant.

C’est encore plus gratifiant quand les propriétaires vous font confiance, et

vous donnent le temps de préparer ce cheval très difficile. Cela fait longtemps

que l’on a annoncé qu’on avait un cheval exceptionnel et il le confirme

aujourd’hui. Je suis d’autant plus satisfait que c’est en partie à cause de ce

cheval que j’ai refusé un contrat à Abu Dhabi car je savais que j’avais Jalnar

dans mes boxes. C’est un rêve de pratiquer un cheval comme cela surtout quand

on est un entraîneur en fin de carrière. On se lève tous les matins, ma femme

et moi, pour s’occuper de lui. On a connu des désagréments, des frayeurs mais

on est récompensés aujourd’hui. » Satisfaction de mise également pour le

manager de l’écurie Al Khalediah, Jean-Pierre de Gasté : « Jalnar Al Khalidiah

est notre meilleur cheval et on le sait depuis longtemps ; on l’a préparé

progressivement, ayant eu des pépins de santé. La victoire d’aujourd’hui ne

nous surprend pas bien sûr mais ce n’est qu’une étape vers une prochaine

course. Croisons les doigts. Il a été très bien monté par son jockey,

Christophe-Patrice Lemaire, qui l’a très bien compris et je dois redire la

qualité de l’entraînement de Jean-François Bernard, qui s’occupe des pur-sang

arabes avec autant de soin que les plus grands préparateurs de pur-sang

anglais. Ses résultats, notamment ceux avec des chevaux ne faisant pas partie

de l’écurie Al Khalediah, prouvent à quel point il est méticuleux et il fait

vraiment un boulot fantastique. Je le félicite ainsi que toute son équipe qui s’implique énormément. Je crois que la

victoire d’aujourd’hui est le résultat de tout ce travail que l’on peut

comparer à celle d’une écurie de Formule 1 où les victoires se préparent et

s’accumulent par le réglage de nombreux détails. »