Prix du point du jour (l)

Autres informations / 26.09.2010

Prix du point du jour (l)

RESULTATS

CRAON,

SAMEDI

COLONIAL

SUIT LA DYNAMIQUE DES "GODOLPHIN" ANGLAIS

Après les

deux succès de prestige des "Godolphin" anglais, white moonstone

(Dynaformer) et poet’s voice (Dubawi) à Ascot, c’est un "Godolphin"

français, colonial (Cape Cross) qui s’est mis sur le devant de la scène dans le

Prix du Point du Jour (L). Le pensionnaire d’André Fabre, qui avait déjà enlevé

une Listed dans le Prix de Pontarmé (L) à Maisons-Laffite, mais aussi dans le

Prix Roland de Chambure (L) à 2ans, a réussi un beau triplé. « Il s’impose

facilement, a déclaré Maxime Guyon, son jockey. Le rythme de la course l’a

avantagé. Il n’a pas tiré. Il était au dessus de ces chevaux-là. » Dans la

ligne droite, Colonial a été vraiment impressionnant et s’est effectivement

montré très supérieur à ses rivaux du jour. Après avoir attendu à mi-peloton,

en étant caché, il a placé une belle accélération à l’entrée de la ligne droite

pour creuser rapidement un écart avec ses adversaires. Pour finir, il a passé

le poteau relâché par son jockey devant entre deux eaux (Ange Gabriel). Le

programme va désormais se compliquer pour Colonial, mais il a les moyens

d’accrocher un Gr3 comme le Prix Perth, s’il s’adapte au terrain lourd.

PAS DE

TRIPLE POUR CHOPASTAIR

Vainqueur

en 2007 et 2008 de ce Prix du Point du Jour, chopastair (Astair) n’a pu réussir

le triplé. Contraint de patienter à l’arrière-garde, il a néanmoins fini

convenablement pour prendre la troisième place. Il est donc égal à luimême. «

Il nous a fait prendre des mauvaises habitudes, comme celle de gagner, a confié

son mentor Thierry Lemer en plaisantant. Il est bien sorti des stalles, mais il

n’avait pas le choix et devait attendre. Il a fait son bout. C’est la mascotte

à l’écurie, et je ne vous cache pas que l’on venait pour gagner. » Favori de la

course, skins Game (Diktat) était un peu loin à l’entrée de la ligne droite et,

même s’il a regagné du terrain, il a terminé seulement cinquième.

L’ONCLE DE

CUTLASS BAY

Élevé par

Darley Stud Management Ltd, Colonial n’est 

autre que l’oncle de cutlass Bay (Halling) vainqueur des Prix Ganay

(Gr1), d’Harcourt (Gr2) et Greffulhe (Gr2) mais aussi de Boscobel (Halling),

vainqueur des King Edward VII Stakes (Gr2) et de crested (Fantastic Light),

gagnant de Listed aux États-Unis. elizabeth Bay (Mr. Prospector), mère de

Colonial, a gagné le Prix Eclipse (Gr3) et elle a fini deuxième des Coronation

Stakes (Gr1) et troisième des Prix de l’Opéra (Gr2 à l’époque) et d’Astarté

(Gr2 à l’époque). Elle a donné Bayeux (Red Ransom), lauréate du River City

Handicap (Gr3) et deuxième du Frank E Kilroe Mile Handicap (Gr1). Deuxième mère

de Colonial, life at the top (Seattle Slew) a remporté neuf courses, dont les

Mother Goose Stakes (Gr1), le Ladies Handicap (Gr1) et six Groupes au total.

Elle a aussi terminé deuxième des Kentucky Oaks (Gr1).