Prix finot peloton a - listed

Autres informations / 15.09.2010

Prix finot peloton a - listed

AUTEUIL

MERCREDI

PRINCE PRETENDER, AVEC SA CLASSE DE PLAT

DEVANT UN BON  PELOTON

Favori

du premier peloton du Prix Finot (L), prince pretender (Great Pretender), que

l'on a vu cette année dans le "Jockey Club", s'est imposé « facilement

», selon son jockey, Sylvain Dehez. Au rond de présentation, Prince Pretender

n'attire pas l'œil. Ce n'est pas un grand poulain et, pour dire vrai, il n'a

pas le physique parfait d'un cheval d'Auteuil. Mais Jean-Paul Gallorini nous

disait après sa victoire : « Il est doué et il a un grand cœur. Chinco n'était

pas grand non plus, mais avec son cœur il a remporté le Grand Steeple-Chase de

Paris (Gr1). » C'est vrai qu'en 1979, Chinco a sauté des montagnes à Auteuil,

comme Princesse d'Anjou, plus récemment, qui n'est pas très imposante, mais

avec son cœur en or et tout son talent, elle a réalisé des prouesses. La

comparaison avec Prince Pretender s'arrête là. Pour l'instant, il n'a que

débuté sur les obstacles. Sur une première ligne durant la majorité du parcours,

Prince Pretender a bien sauté et a refait du terrain sur le plat pour s'imposer

une demi longueur devant le "Cherel" polisky (Poliglote). « Il saute

à la maison depuis qu'il a couru le "Jockey Club", nous a dit

Jean-Paul Gallorini. Quand ils sont doués, après tout se passe bien. C'est un

poulain sérieux sur les obstacles et je pense que c'était un bon lot

aujourd'hui. Ils sont allés assez vite et dans le tournant le peloton était

encore très groupé. Sur le plat, ils ont mis un coup de reins pour finir. Les

deux premiers sont bons, mais les cinq ou six autres qui suivent ne sont, à mon

avis, pas mauvais non plus. »

LES "N" DES WILDENSTEIN

Élevé par Pascal Noue, au Haras de la Hêtraie, Prince Pretender

est issu d'un "étalon-maison", Great 

 Pretender, « améliorateur », selon les mots de Jean-Paul Gallorini

qui nous disait également que sa femme, Alexandrine Berger, propriétaire du poulain, l'avait acheté pour sa famille

maternelle. Prince Pretender est issu de la bonne famille Wildenstein de

Neomenie, gagnante de la "Périchole", mère de Newness, elle-même mère

de N'Avoue jamais, famille

rattachée donc à No risk At All. C'est en effet une souche que Jean-Paul

Gallorini connaît et aime beaucoup.

 

 



 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.