Prix hunorisk

Autres informations / 26.09.2010

Prix hunorisk

RESULTATS

AUTEUIL, SAMEDI

OCULI

LAISSE REMEMBER ROSE DANS L’OMBRE

Dans un

terrain assoupli par les précipitations qui sont tombées dans la journée, c’est

oculi (Denham Red) qui a remporté le Prix Hunorisk. Le pensionnaire de

François-Marie Cottin en a profité pour ouvrir son palmarès en haies, lui qui a

remporté deux Grs1 en steeple-chase. Le champion de Jacques Détré et Antoine

Filliette avait connu une longue interruption de carrière et venait de faire une

rentrée à Compiègne conclue par une deuxième place. Ce genre de

"machine" est longue à remettre en route, et son entraîneur a réalisé

un remarquable travail. Patient tout au long du parcours, Oculi s’est rapproché

dans le dernier virage et a produit son effort entre les deux derniers

obstacles. « Je lui ai demandé d’avancer après l’avant-dernière haie, et il est

allé vraiment très vite. Il a déposé ses adversaires et a sauté la dernière

haie en tête. Une fois devant, il s’est un peu repris, alors j’ai dû le

relancer pour résister à Good Jack (Fabulous Don). » Oculi remporte un Prix

Hunorisk de très bonne valeur. Quatre lauréats de Gr1 étaient engagés, dont le

champion remember rose (Insatiable), qui s’est présenté beaucoup plus en forme

qu’à l’accoutumée. Ce dernier a fini troisième, à plus de huit longueurs

d’Oculi. Ces deux chevaux pourraient bien se retrouver dans quelques semaines

dans le Prix La Haye Jousselin (Gr1), où les conditions de courses seront

évidemment bien différentes. « Cette course avait une valeur de test, nous a

confié François-Marie Cottin. Oculi devait nous montrer quelque chose

aujourd’hui et il l’a fait. Pour la suite de son programme, rien n’est encore

définitif. On va d’abord voir comment le cheval va récupérer, mais il nous a fait

une très bonne impression. » Pour la première fois de sa carrière, Oculi était

confié à David Cottin. "La Cravache d’Or de l’obstacle" s’est

parfaitement entendue avec sa nouvelle monture, et le cheval n’a pas fait une

faute. « Il a vraiment sauté à la perfection. Je faisais ce que je voulais avec

lui. En arrivant sur la dernière haie, j’ai préféré le laisser faire, il a

longtemps regardé l’obstacle, s’est calculé et l’a franchi sans problème. Il

s’arrondissait bien sur chacune des difficultés. »

REMEMBER

ROSE LOINTAIN TROISIEME

Remember

Rose est, pour beaucoup, le meilleur cheval d’Auteuil en activité, il a déjà

remporté quatre Grs1 et ne compte pas s’arrêter là. Sa troisième place, à

distance d’Oculi, peut paraître décevante pour les observateurs. Mais il ne

faut pas oublier que, l’année dernière à la même époque, il avait fini

seulement huitième de cette course, dans un lot beaucoup moins relevé. Il avait

ensuite remporté le Prix la Haye Jousselin. Remember Rose a besoin de courir

pour monter en condition, nul doute qu’il sera au

top lors

du rendez-vous de novembre.

VERS UN

PRIX LA HAYE JOUSSELIN TRES RELEVE

Si

Remember Rose devrait logiquement s’orienter vers le Prix La Haye Jousselin

afin de le remporter pour la troisième année de suite, Oculi pourrait bien

l’imiter. Cette épreuve est aussi l’objectif de deux autres champions, mid

dancer (Midyan) et ruby Ball (Network), qui ont réalisé une excellente rentrée

quelques jours plus tôt. En y ajoutant doumaja (Cadoudal), le tombeur de Mid

Dancer en début de semaine, l’édition 2010 du Prix la Haye Jousselin est

alléchante. On regrette malheureusement l’absence annoncée de mail de Bièvre

(Cadoudal) qui s’est malheureusement accidenté.

OCULI, DE

LA FAMILLE DE BALKO, TYKO ET PIRAYA

Élevé dans

le Limousin par Pierre Cadel, Oculi est un fils de denham red et ottolina

(Saint Cyrien), une fille de l’excellent père de mère saint cyrien, qui est

aussi le père du champion cyrlight. Ottolina n’a pas couru, elle a produit huit

chevaux dont si st eloi (Limnos) une petite sœur d’Oculi qui a montré un peu de

qualité au début de sa carrière

à Auteuil

et tasco de senam (Saint des Saints) dont on a dit le plus grand bien. Ottolina

est aussi la propre soeur de chikiwi, qui, elle, est la mère du bon tyko (Robin

des Champs), lauréat de deux Listeds sur les balais d’Auteuil. Son autre soeur,

ella royale (Royal Charter), a quant à elle mis au monde deux très bons

sauteurs d’Auteuil, Balko (Pistolet Bleu), un lauréat du Prix Congress (Gr2) et

du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2) et piraya (Lost World) qui a dominé le

Prix Edmond Barrachin (Gr3) sur les gros obstacles.