Prix joyeux drille (f)

Autres informations / 24.09.2010

Prix joyeux drille (f)

RESULTATS

MAISONS-LAFFITTE, VENDREDI

IXGAN, EN POULAIN SÉRIEUX

Le Prix Joyeux Drille (F) avait réuni quelques belles

origines, mais celles-ci ont été dominées par un poulain aux origines plus

modestes, mais qui est très sérieux en course, ixgan (Indian Rocket). Alors que certains chevaux n’ont rien

compris dans cette épreuve, Ixgan a été bien droit durant un parcours parfait

derrière l’un des animateurs, staros (Aussie

Rules). Malgré une petite faute qui aurait pu lui coûter cher – il a trébuché à

100 m du poteau –, Ixgan a bien accéléré et s’est montré lutteur pour dominer

Staros et le favori, Chief of staff (Pivotal).

« Le cheval s’est montré droit et appliqué, analysait Johan Victoire, jockey

d’Ixgan. Il a eu un très bon comportement. Il a fait une faute à 100 m du

poteau et j’ai eu peur alors que cela lui coûte la victoire, mais il a su

repartir et remettre un coup d’accélérateur. Je pense qu’il a une belle marge

et sera mieux à 3ans. Monsieur Baillet l’estime et attendait de lui qu’il

termine dans les trois premiers. Il ne doit pas être déçu ! » On notera que

nous sommes fin septembre et que c’est encore un poulain entraîné dans le

Sud-Ouest qui s’illustre en région parisienne.

STAROS, UN PEU

"COURT"

Frère de starlish

(Rock of Gibraltar), candidat à la Coupe de Maisons-Laffitte (Gr3) ce

vendredi, Staros est à créditer de débuts encourageants. Vite sur la ligne de

tête, il n’a rien lâché et a réussi à contenir jusqu’au bout le retour de Chief

of Staff. « Il a bien couru, nous a déclaré son entraîneur, Élie Lellouche.

Mais cette distance de 1.400m est encore trop courte pour lui. »

CHIEF OF STAFF, SÛREMENT

BATTU PAR SON MAUVAIS NUMÉRO

Fils de pivotal

et melikah (Lammtarra) –

sœur de Galileo et Sea the Stars –, Chief of Staff était "l’origine"

de la course. Très sérieux, il a lutté jusqu’au bout, mais a dû finalement se contenter

de la troisième place. On peut penser que son numéro 15 dans les stalles lui

coûte un meilleur classement, car il a dû voyager à l’extérieur du peloton, le

nez au vent.

UNE FAMILLE NIARCHOS

Élevée par l’écurie Jarlan, Ixgan est le deuxième

gagnant de sa mère, bela Cara (Law

Society) et également son huitième produit de référencé. Gagnante de trois

courses à 2ans et 3ans, Bela Cara a été élevée par l’écurie Niarchos Niarchos.

Elle est une fille d’Étoile Océan, qui n’a couru qu’une fois pour une quatrième

place. Étoile Océan a pour père Northern

dancer, ce qui prouve que, à l’époque, on croyait en elle en tant que

poulinière. Mais, finalement, on trouve peu de black type dans le pedigree

d’Ixgan. Il faut remonter à sa quatrième mère pour retrouver broadway dancer (Northern Dancer),

gagnante du Prix Morny (Gr1) en 1975 pour Daniel Wildenstein


 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.