Prix julien decrion

Autres informations / 21.09.2010

Prix julien decrion

RESULTATS

AUTEUIL, LUNDI

LUCKY TO BE PENSE AU "MAURICE GILLOIS"

Pour sa deuxième course en steeple-chase, Lucky to Be (Poliglote) a remporté un

deuxième succès dans la discipline, à l’occasion du Prix Julien Decrion. « Il

n’y a rien à dire, deux parcours en steeple-chase, deux victoires, le cheval

est fait pour ça, a confié Guillaume Macaire. C’est bien ce qu’il fait

aujourd’hui, parce qu’il découvrait le parcours extérieur et la distance de

4.300m. Le cheval n’a pas le palmarès qu’il aurait dû avoir, il arrive

maintenant et devrait se diriger vers le Prix Maurice Gillois (Gr1). » Les

choses sont donc claires, Lucky to Be est donc de la trempe des meilleurs en

steeple-chase et Guillaume Macaire est bien placé pour le savoir. Avec cette

génération de chevaux, il avait remporté tous les steeple-chases pour 3ans

l’année dernière et a toujours présenté l’un de ses pensionnaires au départ des

courses majeures réservées aux 4ans sur les gros obstacles cette année. Lucky

to Be a d’ailleurs ça dans le sang, il n’est autre que le frère des champions master minded (Nikos) et positive Thinking (Nikos). L’élève de

Marie-Christine Gabeur a parfaitement franchi les difficultés de l’exigeant

parcours d’Auteuil et a dominé de six longueurs son compagnon de box, Still Loving You (Poliglote).

Également favori de l’épreuve, ce dernier a commis une grosse faute – au brook–

qui lui a vraisemblablement coûté cher. « Still Loving You est une valeur

similaire à Lucky to Be, poursuit l’entraîneur royannais. Sa faute au brook ne

l’a pas aidé. Il n’ira sans doute pas sur le Prix Maurice Gillois car il est

moins bon en terrain pénible, ce qu’il devrait trouver au mois de novembre à

Auteuil. » Le grand et athlétique fils de poliglote a tracé une bonne ligne droite finale pour venir à bout

de l’animateur Salon de provence (Antarctique)

et s’octroyer la deuxième place.

DOUBLÉ DES FILS DE POLIGLOTE

Dans la discipline de l’obstacle, un étalon sort du

lot : poliglote (Sadler’s

Wells), qui domine le classement 2010 avec plus 800.000€ de gains d’avance sur

son premier poursuivant, Cadoudal (Green

Dancer), aujourd’hui retraité. Dans le Prix Julien Decrion, Poliglote a signé

un doublé, ses fils Lucky to Be et Still Loving You ayant pris les deux pre-

mières places. Le troisième de ses représentants, Katkopoly, a lui fini sixième. Dans cette même réunion, Poliglote

a vu un autre de ses fils s’imposer, Spirit

Son, qui a remporté le Prix Achille-Fould (L).

UNE SUPERBE FAMILLE

D’OBSTACLE

Élevé par Marie-Christine Gabeur, Lucky to Be est donc

le frère de Master Minded, qui, en plus de son doublé dans le Queen Mother

Champion Chase (Gr1), a signé quatre victoires de Groupe outre-Manche. Il est

aussi le steeple-chaser qui possède le plus haut rating en Angleterre. Lucky to

Be est également le frère de positive

Thinking (Nikos), deuxième des Prix Fleuret et Duc d’Anjou (Grs3), Good Spirit (Smadoun), deuxième d’un

Gr2 et Hautclan (Chef de Clan),

placé de Listed en Grande-Bretagne. Mère de toute cette fratrie de haut niveau,

Haute Tension a couru deux fois

en obstacle, remportant une course à Pau. Au niveau suivant, on relève le nom

de Femme Fatale (Garde Royale),

une propre sœur de Haute Tension et bonne compétitrice en plat. Sous la férule

d’Alex Pantall, elle a remporté dix victoires dans cette discipline et a culminé

en valeur France Galop de 45,5. Au haras, cette Femme Fatale a donné Héros Fatal (Hero’s Honor), un lauréat

de Listed en plat à Toulouse. Outre-Manche, Héros Fatal a gagné à bon niveau,

tant en plat qu’en  obstacle, y compris à

Cheltenham.