Prix la rochette (gr3)

Autres informations / 05.09.2010

Prix la rochette (gr3)

LONGCHAMP, DIMANCHE

MY NAME IS BOND :

RIEN QUE POUR VOS YEUX

C’est avec beaucoup de classe que My Name Is bond (Monsieur Bond) a

remporté le Prix La Rochette (Gr3) au terme d’une remarquable impression

visuelle. Le protégé de Jean-Claude Rouget a éclaboussé de tout son talent les

observateurs de ce premier dimanche de septembre à Longchamp. Comme l’agent

secret dont il tire son nom, My Name Is Bond sort vainqueur de son combat,

après   avoir longtemps attendu à

l’arrière-garde. Dès l’entrée de la dernière ligne droite, la cause semblait

entendue et s’il pointait encore au dernier rang, on pou- vait d’ores et déjà

s’amuser à compter les longueurs  

au   passage du Poteau ! Mais Christophe Soumillon n’a pas cherché à

obtenir un succès autoritaire, il a déposé librement ses adversaires dans la

ligne droite avant de prendre

l’avantage, moment il a ouvert simplement les doigts pour laisser libre

cours à la vitesse de son partenaire. My Name Is Bond a impressionné, à tel

point qu’on se demande comment il a bien pu être battu auparavant. « En dernier lieu, à

La Teste, c’était beaucoup mieux, a

confié Jean-Claude Rouget. Sous une apparence précoce, il ne l’était pas

spécialement. J’avais demandé à Christophe Soumillon d’attendre un maximum,

quitte à être battu. C’est un 2ans et on travaille pour l’avenir. Il va maintenant prendre le départ du Prix Jean-Luc

Lagardère (Gr1). » Du Critérium du Béquet

(L) disputé à La Teste-de-Buch au Prix La Rochette

(Gr3) de Longchamp, la marche est importante, mais il n’y a pas de défi

impossible pour My Name Is Bond et son prochain

challenge aura lieu dans le Grand

Criterium.

LE CRITÉRIUM DU

BÉQUET PRÉPARATOIRE AUX GRS1

Victorieux dans le Critérium du Béquet (L),

puis aujourd’hui dans le Prix La Rochette (Gr3), My Name Is Bond devient l’un

des principaux candidats au Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). En remontant le

passé des courses, on peut constater que les protagonistes du Critérium ont pu

jouer un rôle dans les Grs1 par la suite. Il y a deux ans, le vainqueur, Milanais (Dyhim Diamond), prenait

ensuite la quatrième place du Prix Morny (Gr1) et la deuxième du Prix Jean-Luc

Lagardère. Un peu plus tôt, en 2004, toupie

(Intikhab), seulement deuxième à La Teste, prenait ensuite le même

accessit lors de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) à 3ans. Lady Vettori (Vettori), la mère de

la  JDG?Rising Star Lope de Vega  (Shamardal),

qui a remporté l’édition 1999 de la Listed girondine, s’est ensuite classée

troisième du Prix Marcel Boussac (Gr1)

HUNG PARLIAMENT,

COURAGEUX DEUXIÈME

Rapidement installé dans le sillage de

l’animateur Al Hazim (Anabaa), Hung Parliament (Numerous), le lauréat

du Prix François Boutin (L) cet été à Deauville, n’a rien pu faire face au rush

final de My Name Is Bond, mais a contenu courageusement les attaques du favori

et JDG Rising Star Maiguri (Panis).

Le protégé de Tom Dascombe prouve une fois de plus qu’il est dur comme  le fer et qu’il se plait bien en France. En

quatre sorties, il a couru trois fois en France, où il a remporté une Listed

avant de prendre une deuxième place dans un Gr2. « Il était facile aujourd'hui

et nous sommes encore très contents de sa performance, nous a dit son

entraîneur. Si on nous avait dit que l'on serait deuxième de Gr3 avec lui... Il

va rentrer pour prendre du repos et ne devrait être revu que l'année prochaine.

Après sa victoire à Deauville, nous ne pensions vraiment pas venir courir ici.

»

MAIGURI OU LE

DÉSAVANTAGE DE LA FRAÎCHEUR

Grand favori de l’épreuve suite à la

remarquable impression laissée lors de sa dernière victoire dans le Prix Roland

de Chambure (L), l’étoile Maiguri n’a pas été aussi étincelante. Troisième de

l'épreuve, le pensionnaire de Christian Baillet n’a pas placé le coup de reins

qu’il avait montré le 14 juillet, faute à un trop plein de fraîcheur selon son

entraîneur : « Nous ne sommes pas vraiment déçus aujourd'hui. D'ailleurs, nous

suivons le programme que nous avions choisi en l'orientant sur le Prix Jean-Luc

Lagardère, comme prévu.

Aujourd'hui, il n'a pas produit l'accélération qu'il avait produite

en dernier lieu. C'est sans doute à sa fraîcheur.

Il n'a pas couru depuis

sa victoire dans le "Roland de Chambure". Nous aurions pu courir à Deauville, mais il

n'a que 2ans, nous ne pouvons pas tout courir.

» Le rendez-vous est pris pour Maiguri et peut-être aura-t-il droit à sa

revanche sur My Name Is Bond. Il faudra pour cela beaucoup progresser, comme avait pu le faire sa

voisine, Chinese Wall (Aussie Rules),

qui avait été décevante dans une

Listed à Vichy

après une longue

absence, avant de survoler le Prix de la Vallée d’Auge (L) quelques semaines

plus tard à Deauville et face à une opposition plus relevée.

 

AL HAZIM

PÊCHE PAR INEXPÉRIENCE

Les regards étaient tournés vers Al Hazim, le

lauréat du Prix de Tancarville (F),

qui avait déjà étonné sur la côte normande. Cette fois-ci, Al Hazim n’a pas pu

répéter sa prestation et a été contraint de s’avouer vaincu. Comme à Deauville,

Al Hazim a rapidement pris les commandes des opérations. Mais il est très

difficile, voire impossible, de s’imposer de bout en bout sur l’exigeant

parcours toboggan de Longchamp et d’autant plus lorsqu’on est très inex- périmenté. L’année dernière, Eightfold

Path (Giant’s Causeway) avait tenté

le même défi.

Après sa victoire

dans le Prix de Tancarville, il avait pris le départ du Prix La Rochette

et avait, lui aussi, donné le ton de l’épreuve. Comme Al Hazim aujourd’hui,

Eightfold Path a dû s’avouer vaincu et avait fini troisième à plus de trois

longueurs du lauréat, ce qui ne l’a pas empêché de triompher au même niveau

lors de sa sortie suivante.

LE NEVEU

DE STRIKING AMBITION

My Name Is Bond a été élevé dans l’Orne pour le compte de Lord

Huntingdon, il est né de Monsieur Bond (Danehill)

dont il représente la troisième génération et  

lady   oriande (Makbul), la propre sœur de Striking ambition. Cette dernière a

remporté des stakes un peu partout en Europe, un Gr2 en Allemagne, le Prix de

Ris-Orangis (Gr3) et s’est placée deuxième du Prix de l’Abbaye de Longchamp

(Gr1). lady roxanne (Cyrano de

Bergerac), la deuxième mère, est elle aussi la propre sœur d’un bon élément de

la planète turf, cyrano Storme, qui a remporté une

Listed à Deauville avant de s’expatrier aux États-Unis où il a remporté un Gr3. On retrouve donc dans le papier de My Name Is Bond, l’étalon Cyrano de Bergerac,

loin d’être un champion au haras mais qui a donné à Jean-Claude Rouget le

gagnant du Grand Prix de Paris (Gr1) et des Man O’War Stakes (Gr1), Millkom.

 


LONGCHAMP, DIMANCHE

PRIX DU PIN (GR3)

SAHPRESA, COMME À SES PLUS

BEAUX  JOURS

« On revient de

loin. Nous avons eu un virus à l'écurie et Sahpresa (Sahm) en a été victime. Après sa contre-performance à Royal Ascot, nous avons fait des

analyses et nous avons découvert que Sahpresa avait un germe pul- monaire.

Depuis le 15 août, nous sommes complètement débarrassés de ce virus à l'écurie

», nous a dit Rodolphe Collet après la belle victoire de sa pensionnaire dans

le Prix du Pin (Gr3). Oubliés les problèmes de santé du premier semestre :

Sahpresa est revenue à son véritable niveau. Pour s’en convaincre, il suffit de

la voir au canter à mi-ligne droite lorsqu’elle arrive à hauteur des animateurs

avant de prendre facilement la mesure de Dalghar (Anabaa) entre le premier et

le deuxième poteau. La partenaire de Christophe Soumillon est prête à refaire

parler d’elle dans les Grs1. « Nous avons laissé le temps qu'il fallait à

Sahpresa et aujourd'hui, elle gagne bien, a ajouté l’entraîneur cantilien. Elle a besoin de bon terrain,

nous allons voir ce que nous allons courir. Nous avons trois possibilités : la

"Forêt", les "Sun Chariot" ou le Daniel Wildenstein".

Mais a priori, nous écarterons l'option du "Daniel Wildenstein".

Entre les "Sun Chariot" et la "Forêt", rien n'est

décidé.    » Dans le Prix de la Forêt, Sahpresa tomberait

sur la JDG Rising Star Goldikova (Anabaa) et Christophe Soumillon expliquait au

micro du cheval émetteur : « Je ne suis pas sûr que la 'Forêt' soit la meilleure option pour

elle car elle affronterait Goldikova. Et à chaque fois qu’on l’a que le Prix de la Forêt.

DALGHAR

TOMBE SUR PLUS FORT

Vainqueur impressionnant du Prix du

Palais-Royal (Gr3) dans un temps record, Dalghar n’a pu rééditer la même

performance. Dans les deux cents derniers mètres, le partenaire de Christophe Lemaire

n’a pas contré le retour tran-

chant de Sahpresa, concluant deuxième. « Il y avait un écart de poids entre la

jument et mon protégé [3,5 kilos, ndlr], nous a dit Alain de Royer Dupré,

entraîneur du cheval. Et il ne faut pas oublier que la jument est très bonne,

c’est une lauréate de Gr1. » Si Dalghar suit le programme, il pourrait se

retrouver au départ du Prix de la Forêt. Dans

ce cas, il serait

notamment opposé à la JDG?Rising Star

Siyouni (Pivotal), troisième du Prix du Moulin de Longchamp (Gr1).

ÉVAPORATION SE

RACHÈTE

La JDG?Rising

Star Évaporation (Red Ransom) n’avait pas très bien couru dans le Prix

Rothschild (Gr1), se montrant très brillante. Ce dimanche, la pensionnaire de

Carlos Laffon-Parias s’est complètement rachetée. Très bien montée par Olivier

Peslier qui lui a donné un bon parcours, elle s’est faufilée à la corde pour

venir accrocher la troisième place. Elle a ainsi prouvé qu’elle était capable

de bien faire à Longchamp.

LA SOUCHE DE BILL E

SHEARS

Élevée

par son propriétaire, Douglas McIntyre, Sahpresa est issue de la souche de bill E Shears (Mount Hagen), double

vainqueur de Gr3 et deuxième des Hopeful Stakes (Gr1). Elle est le meilleur

représentant de sa famille maternelle puisqu’elle a enlevé les Sun Chariot

Stakes, un Gr1. Mère de Sahpresa, Sorpresa

(Pleasant Tap) n’a pas couru mais ses trois produits ayant déjà couru se

sont tous imposés. Monfils Monfils,

propre frère de Sahpresa, a gagné deux courses alors que Miofilio Miofilio (Dayjur) en a enlevé

trois. Après Sahpresa, Sorpresa a produit Fils d’Albert (Albert the Great), âgé

de 3ans, qui n’a pas paru en compétition. La particularité de Sahpresa est

qu’elle est une fille de Sahm (Mr

Prospector), un étalon peu représenté en Europe. Sahpresa est d’ailleurs sa

première lauréate de Gr1 sur le vieux continent. Sahm a été élevé par Shadwell

Farm. Après avoir commencé sa carrière dans les îles bri- tanniques, il a

émigré aux États-Unis, où il a enlevé un Gr2 à Aqueduct.