Prix robert lejeune (l)

Autres informations / 21.09.2010

Prix robert lejeune (l)

RESULTATS

AUTEUIL, LUNDI

JAMAL MALIK CONTINUE SON CHEMIN VERS LE

"CAMBACÉRÈS"

Pour sa rentrée, Jamal malik (Lavirco) s’est offert le Prix Robert Lejeune (L) en

dominant à la lutte Twinlight (Muhtathir),

au terme d’une course qui n’a pas battu des records de vitesse. Patient, Jamal

Malik n’avait pas brûlé le moindre doigt de carburant avant d’entrer dans la

dernière ligne droite et de faire parler sa pointe de vitesse pour venir à bout

de ses adversaires. C’est ce qui a été déterminant en comparaison de ses

dernières sorties, où il avait été vu aux avant-postes. « En dernier lieu, ça

ne s’était pas bien passé, le cheval avait beaucoup tiré devant, nous a confié

Jean-Paul Gallorini. On a tout changé en le montant derrière et ça s’est bien

passé. Il est peut-être même venu un peu tôt, car une fois devant, il s’est un

peu repris. Également, sa deuxième sortie a eu lieu juste après le

"Grand  Steeple"  et 

Christophe  [Pieux,  son jockey, 

ndlr] était un peu perturbé. » Jamal Malik avait débuté en obstacle en

triomphant dans le Prix Wild Monarch (L) et avait ensuite pêché par

inexpérience face aux meilleurs. De retour après un repos estival, il fait à

nouveau parler de lui. « Il ne fallait pas l’oublier, poursuit son entraîneur,

surtout quand on gagne en débutant dans le Prix Wild Monarch. Le poulain est

parti se reposer dans un centre de pré-entraînement à Pont-l’Évêque. Je pense

qu’il a encore un peu de marge de progression. Il a été dressé sur le steeple-chase

et s’il n’avait pas été convaincant aujourd’hui, il aurait certainement pris ce

chemin-là. Mais le programme n’est que théorie, c’est toujours le cheval qui

nous donne les réponses. Il va donc suivre la voie des courses de haies, en

passant par le Prix de Talhouët-Roy (Gr2) et, pourquoi pas, le Prix Cambacérès

(Gr1). »

TWINLIGHT PREND LUI AUSSI LA

DIRECTION DES GROUPES

Deuxième à une encolure de Jamal Malik, Twinlight a

convaincu son entraîneur, Guy Cherel. « Je suis très content de sa course. Au

printemps, le cheval en faisait toujours un peu trop tandis qu'aujourd’hui,

Cyrille [Gombeau, son jockey] lui a demandé ce qu’il voulait et le cheval a

toujours répondu favorablement. Il galopait à son rythme et s’est bien ressaisi

après l’attaque du lauréat. C’était une rentrée, il avait besoin de cette

course et il a fait le boulot pour les autres alors qu’il n’était pas trop

prêt. Logiquement, il sera revu dans le Prix de Talhouët-Roy. » Comme Jamal

Malik, Twinlight avait déçu à la fin du printemps en se classant seulement

septième du Prix Aguado (L). Souvent brillant, il n’a pas montré de nouveau ce

trait de caractère pour sa rentrée, ce qui peut être determinant dans la suite de sa carrière.

LE FILS DE CHANGE PARTNER

Jamal Malik est un fils de Change partner, une bonne jument d’obstacle qui a gagné trois

Listeds à Enghien et pris des accessits au niveau Groupe à Auteuil sous les

couleurs d’Yves Lalemand. « J'ai élevé la mère pour Yves Lalemand. À sa mort,

je l'ai revendue, c'est Bertrand Le Métayer qui l'a achetée et il m'a revendu

son premier produit qui est donc Jamal Malik », nous avait expliqué Thierry

Storme, son propriétaire. Change Partner a été achetée 200.000€ par Bertrand Le

Métayer, qui l'a acquise pour le Haras de Bois Carrouges, où elle est

actuellement stationnée. Le premier produit est 

passé  en  vente 

en  octobre 2008 sous le

consignment du Haras de Bois Carrouges et Bertrand Le Métayer est celui qui a

signé le bon pour Thierry Storme, à hauteur de 42.000€. « Elle est désormais

pleine de Martaline », nous avait déclaré le courtier. Notons que Change

Partner a donné deux femelles après Jamal Malik, l’une par martaline et l’autre de Turgeon.