Qatar prix gladiateur (gr3)

Autres informations / 12.09.2010

Qatar prix gladiateur (gr3)

LONGCHAMP DIMANCHE

 GENTOO

CRÉE LA SURPRISE

Énorme 

surprise à l’arrivée du Qatar Prix Gladiateur (Gr3) ! C’est gentoo (Loup Solitaire) qui s’est

imposé en surclassant ses adversaires. Le protégé d’Alain Lyon, venu des han-

dicaps, faisait ses premiers pas au niveau Groupe. « C'est un cheval

exceptionnel, car il a beaucoup couru sous un gros poids, a déclaré Gérald

Mossé au micro d’Equidia. Aujourd'hui, sous ce poids-là, il a dû trouver ça

plus facile. J'ai pris mon temps car je sais qu'il aime venir sur les chevaux.

La piste  un  peu assouplie l’a servi. Honnêtement, je

pensais que c'était une bonne chose de courir ce Prix Gladiateur car il le

méritait : c'est un gentil et bon cheval. Mais c'est vrai que de là à le voir

gagner comme il gagne, non, je ne l'imaginais tout de même pas. En cela, il m'a

agréablement surpris. » Venu des derniers rangs, Gentoo a fait le tour du

peloton et s’est imposé avec autorité, laissant ses adversaires à deux bonnes

longueurs. « On savait que c’était un bon cheval, a confié Alain Lyon, mais on

ne s’attendait pas à ce qu’il s’impose aussi facilement. La logique veut qu’on

aille sur le Qatar Prix du Cadran (Gr1), c’est probablement ce qu’on va faire.

Gérald [Mossé, son jockey] le connaît par cœur et l’a monté à la perfection. »

Un duel était annoncé entre Bannaby (Dyhim

Diamond), deuxième de cette épreuve en 2008 et lauréat du "Cadran" la

même année, et kasbah Bliss (Kahyasi),

qui avait remporté les deux dernières éditions de ce "Gladiateur".

Mais ce duel a tourné court, Bannaby a voulu pencher sur sa droite durant toute

la ligne droite et son jockey a eu les pires difficultés pour le garder droit.

Kasbah Bliss a lui été très malheureux dans la phase finale, étant rapidement

mis dans la "boite" par Watar

(Marju), il n’a jamais pu s’exprimer. Le scénario de la course a profité

à Gentoo, qui est resté très calme au dernier rang malgré le faible rythme

imposé. En bon finisseur, il a fait parler sa pointe et n’a pas laissé la

moindre chance à ses adversaires.

D’UN

"RÉCLAMER" AUX QUINTÉS, PUIS AU GROUPE

 Spécialiste

des courses support de Quinté, Gentoo a réussi son test parmi l’élite des

stayers. Le représentant de Serge Tripier-Mondancin avait remporté quatre gros

handicaps sur des distances différentes [2.000, 2.100, 2.400 et 3.100m]. Gentoo

découvrait les Groupes et s’impose dès son premier essai. Le dernier

à avoir fait cela dans une course de stayer

est Kasbah Bliss, qui avait remporté le Grand

Handicap de la Manche à Deauville avant de triompher de toute une classe

dans le Prix Gladiateur. Kasbah Bliss présente un

profil encore plus particulier parce qu’il

était aussi un  remarquable cheval d’obstacle. Mais

Gentoo a aussi sa particularité. Autrefois chez Keven Borgel,

il a tapé dans l’œil de Serge Tripier-Mondancin

dans une épreuve à "réclamer" à Vichy

 : «

Ce jour-là, il gagnait de six longueurs dans un terrain

vraiment pénible. Il était mis à réclamer

pour 10.000€, et j’ai mis

deux bulletins pour être certain de l’avoir. Je l’ai finalement eu pour

23.000€. C’est un cheval qui nous a apporté

tellement d’émotions. Il marche au moral. Le matin, il ne fait pas

grand-chose, mais il donne tout l’après-midi. »

WATAR SE RETROUVE

Beaucoup mieux physiquement que lors de ses

deux dernières tentatives, Watar s’est

retrouvé à l’occasion du Qatar Prix Gladiateur (Gr3). Le protégé de Freddy Head

s’est montré très patient puis a produit une longue accélération pour s’emparer

de la deuxième place devant l’autre surprise du jour, kimble (Jimble). « Les machines comme Watar sont longues à remettre

en route après un an et demi d’absence, mais là on commence vraiment à le

retrouver notre Watar, nous a indiqué Régis Barbedette, le garçon de voyage de

Freddy Head. Pour l’instant il n’a pas encore son terrain, il sera mieux en

terrain plus souple et quand  il  l’aura, 

il  pourra  viser 

encore  mieux  que 

des courses comme celle-ci. »

Notons que Watar n’est pas engagé dans le Qatar Prix du Cadran (Gr1) mais qu’il

l’est dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Difficile d’imaginer que

le 5ans du Cheick Hamdan Al Maktoum prépare l’Arc dans une épreuve sur 3.100m,

mais il pourrait bien ne pas aller sur plus long, en faisant l’impasse sur le

week-end de l’Arc pour se rendre directement dans le Prix Royal Oak (Gr1).

LE MEILLEUR PRODUIT

DE LA FRATRIE

Élevé au Haras du Cadran par Jean-Claude

Séroul, Gentoo a été acheté pour 11.000€ par Keven Borgel aux ventes de

yearlings Arqana en décembre 2005, où il était présenté par le Cadran. Gentoo

est un fils de loup solitaire et ifni (Bering). Ifni  a remporté trois courses dans sa carrière

sous les couleurs de Jean-Claude Seroul et Gentoo est son deuxième produit.

Auparavant, elle avait produit konyali (Hernando), qui a remporté six courses

en trente-quatre tentatives sur des distances variant de 2.400 à 3.400m. lunar Quest (Rainbow Quest), la

deuxième mère, a pris plusieurs accessits au niveau Listed sur la distance classique.

Elle s’est classée deuxième des Prix d’Automne (L), Joubert (L) et de

Thiberville (L). Elle est aussi la mère de lunaa (Anabaa), elle-même placée de  Listed.